Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

politique

BONNE ANNEE 2018

Publié le par MrStrange49

Allons-nous encore longtemps bêler ?????

Le Plan se déroule comme prévu.

Voici ce que Bertrand Russel, membre de la Société des Fabiens (Illuminati) a écrit,en 1931,dans son livre Scientific Outlook;

Tous les garçons et les filles apprendront dès leur jeune âge à être ce qu'on appelle ''coopératif'', c'est à dire, faire exactement ce que tout le monde fait. Toute initiative sera découragée et l'insubordination,sans être punie,leur sera scientifiquement retirée...
L'éducation devra viser à détruire le libre arbitre, afin que, après qu'ils aient quitté l'école, les élèves puissent être incapables, pour les restant de leur vie, à penser ou agir autrement que comme leurs maîtres le souhaitent....
Le régime alimentaire, les injections et les injonctions se combineront, dès le premier âge, afin de produire le caractère et les croyances que les autorités jugent souhaitables et toute critique sérieuse du pouvoir deviendra psychologiquement impossible. Même si tous sont malheureux, tous se croiront heureux, parce que le gouvernement leur dira qu'ils le sont.

 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Véolia toujours plus de croissance pour les actionnaires fainéants et toujours plus de sans emploi

Publié le par MrStrange49

Nous pouvons dire un grand merci à:

Valéry Giscard d'Estaing

François Mitterrand

Jacques Chirac

Nicolas Sarkozy

François hollande

Emmanuel Macron

40 ans d'incompétence et surtout ils ont oublié qu'ils étaient élus par le peuple, et pour défendre les intérêts du peuple. Mais ils ont défendu leurs intérêts et ceux de leurs amis. Macron va encore plus loin. Nous devrions nous porter partie civile contre tout ces incompétents, qui mérite la prison pour trahison envers le peuple.

Les plans de licenciement vont bon trains en France, et on ne voit pas une lueur d'espoir dans l'arrêt de ces licenciements.

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Marine Le Pen « parle comme un tract du Parti communiste des années 1970

Publié le par MrStrange49

Pourquoi les électeurs de Mélanchon n'iraient pas voter pour Marine Le Pen le 07 Mai 2017 ?

Problème de mémoire pour les bobos et manque d'information pour les plus jeunes.

Quand le PCF voulait « arrêter l’immigration »

Il y a 30 ans, Georges Marchais n’avait pas peur des mots

Un maire de banlieue parisienne a suspendu quatre animateurs d’une colonie de vacances qui avaient jeuné pendant le Ramadan, arguant d’une possible mauvaise condition physique. Cet édile a reçu le soutien du FN. Mais devant la bronca, il a finalement décidé de ne plus imposer aux animateurs de s’alimenter en août « pour apaiser le débat ». Or, cet élu n’est pas un fan de Claude Guéant ou un sympathisant de Riposte Laïque, c’est Jacques Bourgoin, maire de Gennevilliers et membre du… PCF.

Jacques Bourgoin s’est déjà fait connaître en mars 2011 en imposant un couvre-feu aux mineurs de sa ville après la mort d’un jeune dans des violences entre bandes rivales. Une telle fermeté vient-elle d’une quête des voix FN ? Bourgoin n’en a pas spécialement besoin. A Gennevilliers, Marine Le Pen n’a recueilli que 10,71% des voix à la présidentielle (contre 17,9% au plan national), à l’inverse Mélenchon a obtenu 28,04% des voix et Hollande 40,30%.

Autre élu PCF aux positions atypiques : Patrice Carvalho, député-maire de Thourotte. Ce dernier s’est opposé au droit de vote des étrangers en des termes forts. « L’intégration ne se fait pas par le vote, mais en parlant la langue et en participant à la vie collective », avait-il clamé dans Le Monde, dénonçant « les dames qui ont des foulards sur la tête et qui ne parlent pas français ». Mais à l’inverse de Bourgoin, Carvalho est soumis à une forte concurrence du FN. Il a été élu député en juin dans une triangulaire avec l’UMP et FN et Marine le Pen a obtenu 25,54% des voix dans sa ville lors de la présidentielle.

Il y a aussi le cas d’André Gérin, ex-député de Vénissieux qui fut un fervent partisan de l’interdiction du voile intégral. En juin 2011, il avait publié un billet sur son blog estimant que « l’immigration n’est pas une chance pour la France » et que « limiter y compris l’immigration régulière devient vital face une situation intenable et explosive dans des centaines de villes populaires ». Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, avait qualifié ses propos d’ « indignes ».

Pourtant, Gérin n’est pas le premier communiste à réclamer une limitation de l’immigration. En janvier 1981, c’était le cas de… Georges Marchais. Le secrétaire général du PCF adresse alors une lettre au recteur de la Mosquée de Paris Hamza Boubakeur. A l’époque, le maire giscardien de Saint-Maur des Fossés fait détruire un foyer d’immigrés et les renvoie vers la ville communiste de Vitry. Les immigrés s’abritent dans un foyer insalubre. Face au danger, le maire PCF fait détruire ce foyer.
Loin de condamner son élu, Marchais prend la plume pour répondre au recteur de la Mosquée de Paris. Pour lui, la destruction du foyer de Vitry n’était qu’une « riposte à l’agression raciste » du maire de Saint-Maur, qui refusait de prendre sa part dans l’accueil des immigrés. Marchais va plus loin et « approuve (le) refus (du maire de Vitry) de laisser s’accroître dans sa commune le nombre, déjà élevé, de travailleurs immigrés ».

Ce que craint Marchais, c’est le coût de l’immigration dans les communes les plus pauvres : « Les charges d’aide sociale nécessaire pour les familles immigrées plongées dans la misère deviennent insupportables pour les budgets des communes peuplées d’ouvriers et d’employés ». Il dénonce aussi une pression sur les salariés les plus précaires : « Quant aux patrons et au gouvernement français, ils recourent à l’immigration massive, comme on pratiquait autrefois la traite des Noirs, pour se procurer une main-d’œuvre d’esclaves modernes, surexploitée et sous-payée ». Et il conclut : « C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage ».
Marchais lie donc fermeté sur l’immigration et pensée communiste. Pour lui, la limitation de l’immigration relève bel et bien de la protection des travailleurs et non de préjugés racistes. Sauf à penser que le dirigeant d’un parti historiquement anti-colonialiste et antifasciste serait en fait un agent double de l’extrême droite, haïssant l’islam et les Maghrébins.

En février 1981, Marchais récidive. Il se rend à Montigny-les-Cormeilles, ville dirigée par un certain Robert Hue. A l’époque, le futur successeur de Marchais venait de manifester devant le logement d’une famille accusée de trafic de drogue. Dans son discours, Marchais, vient une fois de plus au secours de son élu : « Nous posons le problème de l’immigration, ce serait pour favoriser le racisme ; nous menons la lutte contre la drogue, ce serait parce que nous ne voulons pas combattre l’alcoolisme prise par notre clientèle (…) Pour la jeunesse, je choisis l’étude, le sport, la lutte et non la drogue (…) Alors, comme l’autre jour un dirigeant socialiste, ils crient tous en chœur : ‘pétainisme !’ Quelle honte, quelle idée lamentable ces gens-la se font des travailleurs (…) Je le dis avec toute la force de mon indignation, de telles attaques ne déshonorent que leurs auteurs et ils ne méritent que le mépris ».

On répondra que Marchais cherchait déjà à éviter la concurrence du FN. Sauf que début 81, le FN est groupusculaire. En 1980, le parti frontiste ne compte que 270 adhérents. Aux législatives de 78, le FN n’a obtenu que 0,33% des voix. Il faudra attendre Dreux et les élections cantonales de 82 pour assister à la première éclosion du Front. A cette époque, la concurrence au PCF vient plus du PS et de Mitterrand que de Jean-Marie Le Pen.

La ligne Marchais n’est donc une surenchère autour de l’extrême droite. Au contraire, défendre l’autorité de l’Etat, réguler les frontières, c’est défendre les classes populaires. C’est s’assurer que les habitants des HLM ne croisent plus de dealers en bas de leur immeuble, c’est équilibrer le marché du travail au profit des plus précaires. De même, défendre la laïcité et l’intégration, c’est assurer la cohésion républicaine contre le repli sur soi dans les quartiers les plus pauvres.

Aujourd’hui, les choses ont changé. Au delà des prises de positions de Gérin et autre, le PCF a adopté une ligne laxiste en matière d’immigration, de laïcité et de sécurité par hostilité à tout ce qui ressemble de près ou de loin à du lepénisme. Cette évolution est facile à comprendre. La rupture du PCF avec les positions de Marchais va de pair avec la perte de son identité ouvrière et sa recherche d’un nouvel électorat. Mais le parti va-t-il finir comme le PS et succomber au discours de Terra Nova, abandonnant ainsi les classes populaires au profit des jeunes, des diplômés, des femmes et des minorités ? Triste destin. En cherchant à gagner quelques voix chez les bobos, le PCF perdra à coup sûr son âme. Mais n’est-ce pas déjà le cas ?

source :

Le 6 janvier 1981, L’Humanité publiait la lettre qu’adressait Georges Marchais au recteur de la mosquée de Paris à propos de l’immigration :

« J’approuve le refus de Paul Mercieca de laisser s’accroître dans sa commune le nombre, déjà élevé, d’immigrés ; en raison de la présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membre de leurs familles, la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. Il faut les regarder en face et prendre rapidement les mesures indispensables. La cote d’alerte est atteinte […] C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine. Il faut résoudre l’important problème posé dans la vie locale française par l’immigration. Se trouvent entassés dans ce qu’il faut bien appeler des ghettos, des travailleurs et des familles aux traditions, aux langues, aux façons de vivre différentes. Cela crée des tensions, et parfois des heurts entre immigrés des divers pays. Cela rend difficile leurs relations avec les Français. Quand la concentration devient très importante […] la crise du logement s’aggrave ; les HLM font cruellement défaut et de nombreuses familles immigrées, plongées dans la misère, deviennent insupportables pour les budgets des communes. » (source)

 

 

 

 

 

 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Vous aimez l'Europe alors il ne faut rien changer

Publié le par MrStrange49

Vous êtes un sans dent, Vous vous sentez concerné car vous n'aimez pas l'Europe telle qu'elle est, alors. arrêtez de voter pour tout les menteurs de la Droite et de la Gauche.

Voté pour vous .

Je vous invite à visionner les deux vidéos ci-dessous .

Marine Le Pen intervenait Mercredi 15 Février 2017 au Parlement européen, à l'occasion de la session plénière à Strasbourg, pour dénoncer le traité CETA de libre-échange, entre l'UE et le Canada.

Alors que les eurodéputés ont ratifié le traité de libre échange entre le Canada et l'Union européenne le 15 février, Nigel Farage est monté au créneau pour dire ce qu'il avait sur le cœur à ses confrères, sans se censurer.

A vous de juger

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Suppression de la monnaie aucun des candidats à la Présidence Française de 2017 n'en parlent dans leur programme, hormis le "FN" de ML Pen et "La France insoumise" de JL Mélenchon

Publié le par MrStrange49

Suppression de la monnaie j'en avait parlé le 6 Novembre 2016.

http://mrstrange49.over-blog.com/2016/11/reveillez-vous-c-est-bientot-la-fin-du-cash-quand-votre-banque-fera-faillite-vous-ne-pourrez-plus-retirer-du-cash.html

Inéluctable ou utopique, la disparition de l’argent liquide ? Si certains persistent à penser qu’un monde sans cash est impossible, le dirigeant d’une banque internationale avait prédit lors du Forum mondial de Davos, en janvier 2016, que l’argent liquide n’aurait plus cours dans dix ans. Et il n’est pas le seul. Explications.

Categorie

    Innovation

Quelques exemples en Europe du Nord

En novembre 2015, la Nordea Bank, une banque norvégienne, renonçait à l’utilisation et au traitement des espèces dans ses agences : puisque la demande baisse, mais que le risque (de vol, de braquage…) existe toujours pour ses caissiers, elle a fait le choix d’abandonner le liquide. Une initiative encore isolée, mais qui pourrait se répandre.

Il faut dire que les pays du nord de l’Europe (Norvège, Suède, Danemark, Finlande) sont beaucoup plus avancés que d’autres sur la voie d’un monde « sans cash ».

En Suède, par exemple, les fidèles n’ayant plus d’espèces sur eux, certaines églises dans les grandes villes affichent, lors du service dominical, leur compte bancaire sur un grand écran. Fini la collecte de pièces et billets, les paroissiens utilisent leur smartphone et une application mobile pour faire un don !

Et dans le pays, même les SDF s’équipent d’un lecteur de cartes bancaires pour solliciter l’aumône des riverains. D’ailleurs, il est devenu suspect de payer en espèces…

Dans un tel contexte, la Suède – qui d’ailleurs démonte ses guichets automatiques – semble prête à passer au « tout électronique » ! De même, un Danois sur trois ne manipule plus d’espèces, et les applications de paiement mobile connaissent un très grand succès dans le pays. Autre exemple : au Danemark, un commerçant peut refuser un paiement en liquide. Quant à la Norvège, elle programme tout simplement la disparition du cash pour 2020 !

    

Des motivations économiques et sécuritaires

Dans la zone euro, l’annonce de la disparition prochaine du billet de 500 euros est-elle le premier signe annonciateur d’une suppression des espèces ? L’Europe justifie le retrait de ce billet par la lutte contre les fraudes et les trafics en tout genre.

Contribuables indélicats et mafieux utiliseraient les grosses coupures pour pratiquer l’évasion fiscale ou le blanchiment d’argent. En France, aujourd’hui il est interdit de payer une somme supérieure à 1 000 euros en liquide. Toujours pour privilégier la traçabilité offerte par les paiements électroniques par carte, sans contact, par virement ou via une application de transfert d’argent.

Mais supprimer les espèces est aussi une mesure économique. Pour les banques centrales, émettre et gérer pièces et billets coûte cher. Pour les petites entreprises et les commerçants, le traitement du liquide est aussi coûteux, en plus d’être chronophage et source d’erreur...  

Enfin, dans le sillage des espèces, se développent de nombreux risques de vols, cambriolages et autres braquages : pour les banques, les supprimer est aussi une façon d’assurer la sécurité du personnel des agences et des convoyeurs de fonds.

source

Deux candidats que tout sépare mais qui ont un point commun quitter l'euro. Marine Le Pen et Jean Luc Mélenchon.

Ne parlons pas des autres comme Fillon, Macron, Hamon, Bayrou. Ils sont tous aux ordres de l'euro et se fichent complètement de la population depuis 40 ans. Aucun des quatre qui sont cités ne tient ses engagements et ne nous protège pas nous, les sans dents. Ils défendent leurs intérêts et ceux de leur copains avant de nous défendre. Oublions les. 

RAPPELEZ VOUS ! Arrêtez de prendre du Prozac.

Publié le par MrStrange49

Plus d'un Français sur deux veut un référendum sur la sortie de l'Union européenne

 

J'ai 60 ans et j'ai dit non au traité de Maastricht. Mais nos Vichitistes de députés Français en 1992 et surtout en 2005 ont votés le contraire. Aujourd'hui que voit t'on se passer.

L'Europe dicte les lois et nos gouvernements Français droite et gauche appliquent.

Donc nos dirigeants sont devenus les pantins de l'Europe et alors on peux se poser la question, a quoi servent-ils?

Et surtout à quoi sert l'Europe? Certains nous répondrons pour éviter les guerres, alors pourquoi la France est-elle en guerre depuis des décennies partout sur la planète? 

Bien sur si vous êtes très riche, ou étudiants d'Erasmus, ou profondément débile pour ne rien voire, alors continuez de voter pour tout ces charlots Républicains où Bobos de la très démocratique gauche Française.

C'est sûr la Terre vue à 450 km est très idyllique le monde des Bisounours.

16 septembre 2011    
Primaire PS : Arnaud Montebourg et le traité de Maastricht.

M. Montebourg n’a pas toujours affirmé cela. Dans un entretien croisé avec Henri Guaino, publié en juin dans Les Inrocksil explique même… le contraire :« A l’époque de Maastricht, j’ai voté oui mais ç’a été la dernière fois ! », explique-t-il, avant de revenir sur son vote « non » au référendum sur le traité constitutionnel européen de 2005. Peut-être a-t-il confondu les deux scrutins ?

Jean Luc Mélenchon

OUI au Traité Constitutionnel de 2005. Libre à vous, Mélenchonistes, de m’attaquer sur ces bases.

Dans le lien ci-dessous écoutez attentivement ce que nous dit le jeune Jean Luc Mélenchon sur la démocratique Europe qu'il pensait juste à l'époque, et qu'il défend toujours en 2017.

Mélenchon : Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Jean-Luc Mélenchon reconnaît s’être trompé pour son ralliement au "oui" à l’époque du Traité de Maastricht en 1992. Un traité dont l’article 104 interdisait aux Etats de créer la monnaie, et les obligeait à emprunter auprès des acteurs privés en leur payant un intérêt ruineux

François Fillon a voté non à Maastricht en 1992. Dans son programme sur l'Europe, il fait plusieurs fois référence à Charles de Gaulle et plaide pour une Europe des Nations. Mais sur le plan économique, son logiciel reste le même, hormis un plus grand contrôle de la BCE, actuellement irréaliste.

 Si je définissais Fillon en trois mots : Réduire, Appauvrir, éliminer.

Donc rien de nouveaux à l'ouest de la Sarte (72) notre Fillon est mondialiste est n'en a rien à faire des femmes de ménage Portugaise qui gagnent même pas le smig. 

Et surtout il a été ministre de Sarkozi nous allons souffrir.

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est le ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique du deuxième gouvernement socialiste dirigé par Manuel Valls.
Il est l'incarnation de la gauche libérale au sein du pouvoir exécutif.
Après avoir appartenu à l'ENA Strasbourg en 2002, il intègre le corps de l'inspection des finances puis devient banquier d'affaires chez Rotschild et Cie, il exerce sa première fonction politique en 2012 en devenant secrétaire national adjoint de la présidence de la République.
Il obtient ensuite le portefeuille de Bercy en août 2014 suite à l'éviction de son prédécesseur Arnaud Montebourg.


La loi développant le travail le dimanche qui porte son nom a suscité la polémique en février 2015 et a même a dû être adoptée en force à l'Assemblée nationale via l'article 49.3 de la Constitution.

source

Du MJS à la primaire : Benoît Hamon, 25 ans de combines au PS

Benoit Hamon a demandé le droit à l'oubli sur google concernant 1992 Maastricht

.

Comment appliquez-vous la récente décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) concernant le droit à l'oubli ?
https://www.google.fr/policies/faq/

Nous savons qu'il a dit oui à Maastricht au lendemain de l'élection, mais quand même bizarre le guguss.

 

Donc nous n'avons pas encore essayé le FN donnons lui une chance face à tout ces menteurs. De plus LES VERTS d'anciens coco, le PC, le PS, les Républicains, le Modem, si ma mémoire est bonne ils ont tous traficoté avec le gouvernement de Vichy. Ceci dit la peur n'évite pas le danger.

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Que fait l'UE ? Aux portes de l'Europe de l'Ouest, le drapeau noir de Daech flotte sur les villages albanais

Publié le par MrStrange49

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

2017, le grand basculement ?

Publié le par MrStrange49

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Vous aimez les républicains moi non plus, au secours... ils reviennent!!!

Publié le par MrStrange49

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Les modifications qui entrent en vigueur au 1e janvier

Publié le par MrStrange49

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>