Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

economie

Cimetière de voitures neuves : info ou intox

Publié le par MrStrange49

STOCK DE VOITURES NEUVES INVENDUES : LES IMAGES DE LA CRISE !

Publié dans Economie

Partager cet article
Repost0

Comment acheter une voiture en étant sans argent ou fiché : interdit bancaire FICP, dossier de surendettement, chômage, RSA… toutes les astuces !

Publié le par MrStrange49

Comment acheter une voiture quand on n’a pas d’argent ? Avoir son propre véhicule coûte cher, que ce soit au moment de l’acquisition, ou pour son entretien. La plupart des gens passent par un crédit, mais comment faire un prêt auto sans CDI ? Selon la ville où l’on habite, il peut se révéler primordial de posséder sa propre voiture, mais tant de gens sont exclus du crédit classique : les chômeurs, les interdits bancaires, les intérimaires… La liste des personnes en difficultés financières est longue, et ne fait que s’allonger, hélas. A suivre, nos pistes et nos astuces pour les gens en difficultés.

 

Obtenir un crédit auto en étant interdit bancaire


Commençons par le cas le plus compliqué : celui d’une personne fichée Banque de France, et qui va rencontrer de gros obstacles avant de pouvoir décrocher un crédit. Si acheter une voiture quand on est fiché Banque de France suite à un surendettement est presque impossible (sauf un véhicule d’occasion à un copain), comment acheter un véhicule en étant FICP (fiché Banque de France) ?

Etre BDF n’interdit pas de faire un prêt, tout dépend du fichier sur lequel on est inscrit. Pour les fichiers de surendettement et FCC, mieux vaut passer son tour. Pour celui qui a connu un incident de remboursement de crédit qui a entraîné le FICP, rien n’est perdu. C’est à la libre appréciation de l’organisme créditeur qui aura connaissance du fichage, mais pourra tout de même prêter de l’argent s’il le désire.

 

Acheter son véhicule grâce à la CAF


 

Nous recommandons de commencer par contacter sa Caisse d’Allocation Familiale afin de rechercher un prêt sans intérêt. L’organisme d’aide aux familles à quelques dispositifs de crédits pouvant dépanner quelqu’un au RSA, ou pourquoi pas un fiché FICP. Bien sûr, même sans argent, il ne faut pas se pointer au guichet et demander de l’aide pour acheter une voiture. Mais plus subtilement, évoquer un prêt préventif ou un prêt d’honneur, sachant que les modalités d’attributions sont différentes pour ces deux aides. En fonction de sa situation personnelle, commencer par demander l’aide financière la plus facile à obtenir, les deux étant cumulables dans le meilleur des cas.

Pour prévenir une situation encore plus compliquée : le prêt préventif CAF

On peut être au chômage depuis longtemps, et avoir enfin trouvé un nouveau travail. Problème, il faut être véhiculé pour s’y rendre. Afin de ne pas pousser les plus pauvres vers encore plus de précarité, la Caisse d’Allocation Familiale peut octroyer un prêt préventif permettant de prendre les devants. Comme souvent, pour s’en sortir, on a souvent besoin d’aide, et la CAF peut être cette main tendue.

Si à l’origine, le prêt préventif permet avant tout de payer ses factures, et notamment celles en retard, du type EDF et Téléphone, il a été étendu à d’autres besoins que peuvent rencontrer les demandeurs d’emploi au RSA ou toute autre personne en situation de grande précarité. Le montant de l’aide ne pouvant pas dépasser 1250 euros, il ne faut pas compter sur le prêt préventif de la CAF pour s’acheter une voiture neuve, mais on peut au moins faire réparer son véhicule, où investir dans un moyen de transport d’occasion. Il faudra par contre pouvoir fournir à la demande les devis et les factures, ainsi que justifier de ses rentrées d’argent, au moment de la constitution du dossier CAF lors du téléchargement du formulaire.

 

Le prêt d’honneur peut aussi être une aide aux déplacements

Parmi les crédits à taux 0 qu’il est possible d’obtenir à la CAF, avec un bon dossier, on trouve le prêt d’honneur, en bonne place puisqu’il n’y aura pas d’intérêts à payer, à la différence d’un prêt classique souscrit auprès d’une banque. S’il est nécessaire de justifier à quoi va servir ce crédit d’honneur, son utilisation peut parfaitement être pour le besoin d’une voiture, surtout si on a un projet professionnel en tête. Pour les autres, comme celui qui recherche du travail par exemple, on peur arguer du fait qu’on véhicule soit nécessaire pour une bonne réinsertion.

A la différence du prêt préventif, le prêt d’honneur est possible à obtenir via l’aide d’une assistante sociale, qui va monter le dossier avant de le transmettre à la commission de la CAF chargée d’octroyer les aides financières, même si ici il s’agit d’un prêt. La somme moyenne octroyée tournant autour de 1000 euros selon les départements, mieux vaut ne pas avoir les yeux plus grand que le ventre au moment de choisir sa nouvelle voiture.

 

Obtenir un véhicule avec l’aide de Pôle Emploi

Aider les chômeurs à retrouver du travail, c’est aussi leur permettre de se déplacer dans de bonnes conditions, surtout si le réseau de transport en commun est mauvais. Si je ne touche que le RSA et que ma voiture est en panne, comme me rendre aux entretiens d’embauches ? Le problème se pose aussi quand on vient de retrouver du travail, souvent après une longue période sans emploi, mais qu’une voiture est nécessaire pour se rendre au boulot, ou pour exercer son nouveau job. Qu’est-il possible d’attendre de Pôle Emploi pour avoir une voiture ?

 

Se déplacer quand on est un jeune au chômage

Se faire prêter un véhicule pour se rendre sur son lieu de travail ou a un entretien d’embauche quand on est chômeur, pourquoi pas, mais le mieux reste encore de posséder son propre véhicule. Une aide de Pôle Emploi s’adresse aux jeunes au chômage de mois de 26 as, à condition qu’ils viennent de retrouver un contrat, même en CDD de 3 mois, où qu’ils démarrent un apprentissage.

L’aide fournie à un jeune qui vient de retrouver du travail est proche de 800 euros, au maximum, et si cela n’est pas suffisant comme aide financière pour le financement d’une voiture d’occasion, ou pour acheter une voiture sans permis, c’est une somme qui peut rendre bien des services, surtout qu’elle n’est pas remboursable. L’achat d’un deux roues peut-être envisagé, on peut trouver un scooter pour 800 euros. Même chose pour effectuer des réparations sur sa voiture si elle est en panne, ou pour payer les échéances de l’assurance en retard.

Acheter une voiture avec l’aide du microcrédit


Un interdit bancaire FICP peut toujours aller voir sa banque pour emprunter de l’argent, mais celle-ci risque de bloquer à la lecture du fichier BDF en question. Etre Banque de France n’est pas une gageure de remboursement assurée pour l’organisme financier ! La solution du micro crédit peut être une bonne solution pour les petits revenus (ceux qui touchent le RSA), où les situations compliquées comme celle que peu rencontrer un chômeur en fin de droit ou un demandeur d’emploi qui ne peut pas toucher les Assedics.

Il est possible d’acheter une voiture avec un micro crédit, puisque celui-ci monte parfois jusqu’à 3000 euros, et que beaucoup de bonnes voitures d’occasions sont en dessous de cette somme. Le micro crédit peut se souscrire auprès d’associations qui ont un partenariat avec certaines banques et l’état (pour la caution). Pour ceux qui ont un projet professionnel avancé, l’ADIE peut accompagner le créateur dans sa demande de financement, en particulier pour l’achat d’un véhicule en rapport avec sa nouvelle auto entreprise.

 

Et pourquoi pas se faire prêter une voiture ?


On a beaucoup parlé de l’achat d’un véhicule jusqu’à maintenant dans cet article. Mais la solution quand on n’a pas d’argent est peut-être de se diriger vers la location sous forme de prêt, et si possible à bas coût. Cela permet de gagner du temps lorsque les dossiers de financement n’avancent pas, et le résultat est le même : trouver une voiture pour aller bosser !

Les demandeurs d’emploi sont les plus favorisés par ce système, puisque la réinsertion est au cœur de l’action des nombreuses associations dans toutes les régions qui favorisent l’accès à la mobilité pour tous. On a beaucoup parlé de Papa Charlie, l’association basée en Ile de France qui permet aux chômeurs de conduire leur propre voiture pour 4 euros par jour de location, mais bien d’autres loueurs associatifs de voitures mettent des véhicules à la disposition des laisser pour compte des crédits classiques :

  • TMS
  • Les autos du cœur
  • Mobilité 41
  • Association prête moi une voiture…

La liste ne cesse de s’allonger, pourquoi ? Tout simplement parce que la précarité sociale gagne du terrain, et qu’il est de plus en plus difficile de financer soi même l’achat d’un véhicule, même lorsqu’il s’agit d’investir dans une petite voiture. Etre interdit bancaire et devoir faire un crédit pour réparer sa voiture et ainsi pouvoir aller travailler, c’est un problème. Louer une voiture à bas prix est une solution alternative qui permet de gagner du temps pour stabiliser à nouveau sa situation financière et se déficher de la Banque de France en levant son interdiction bancaire.

Mais les chômeurs et les fichés FICP ne sont pas les seuls concernés par le besoin de rouler, même si ils sont les plus nombreux. Une personne handicapée a besoin de se déplacer, et certaines habitent dans des régions sans infrastructures adaptées. La pension handicap étant petite, on ne peut pas toujours investir dans un véhicule spécialement équipé. Certaines associations mettent également des véhicules à la disposition des handicapés, sur une courte ou une moyenne durée.

 

Le leasing pour interdit bancaire


 

Fiché BDF et besoin d’une voiture ? Si on ne peut pas parler spécialement d’une location auto pour FICP, le leasing est une bonne alternative si on a les moyens financiers de le mettre en place.

Le leasing est une alternative à la location de voiture classique, généralement utilisé par les entreprises pour mettre une voiture à la disposition d’un collaborateur, en la réglant chaque mois et ainsi ne pas être obligé de la payer cash. C’est donc une location longue durée, avec ou sans option d’achat selon la formule choisi. Le leasing à de nombreux avantages, surtout si on se voit refuser un crédit pour changer de voiture.

Etre en difficulté financière ne signifie pas qu’il faut arrêter de conduire, et le leasing permet de lisser chaque mois l’argent qu’il sera nécessaire pour continuer à rouler. La LOA, location avec option d’achat, permet de ne pas verser des loyers à fonds perdus et de devenir propriétaire du véhicule à la fin du contrat signé avec le loueur. Toutefois, le leasing étant une sorte de crédit, même s’il n’est pas considéré comme tel, les loueurs de voiture le pratiquant vont se montrer vigilant quand aux revenus de la personne qui veut contracter. Il va donc falloir justifier de sa situation professionnelle, de son identité et de ses revenus pour pouvoir payer les loyers. Raison pour laquelle le leasing est réservé à ceux qui gagnent bien leur vie.

Etre FICP et louer une voiture sur le long terme

Le fichage BDF empêche dans la majorité des cas d’acheter une voiture à crédit. Un leasing va lever ses barrières, et peut même être souscrit dans un pays frontalier, habitué de louer des voitures sur le long terme à des clients français. Ainsi, faire un leasing au Luxembourg, ou chercher une LOA en Suisse peut éviter de se voir refuser la location pour raison de fichage Banque de France. Même chose pour un leasing en Belgique. Attention toutefois, selon les loueurs, il faut avoir une adresse dans le pays de location, surtout pour louer une grosse cylindré.

Le leasing permet donc d’acheter une nouvelle voiture en Suisse, même si on est FICP en France. La fiscalité du Luxembourg et des ses voisins du Benelux étant avantageuse, on peut en retirer d’autres avantages, quand au coût final de l’acquisition de son véhicule. Nous terminerons toutefois par mettre en garde les FICP contre les excès de crédit. Mieux vaut commencer par régler ses difficultés en France, avant de s’attaquer à un nouveau crédit à l’étranger.

En définitive, acheter une voiture même sans argent est possible, et si cela ne l’est pas, on peut prendre un véhicule d’occasion, se faire prêter une voiture, ou pencher pour le leasing. A tout problème, il y a une solution !

 

http://pret-aide.net/acheter-une-voiture-interdit-bancaire-ficp-surendettement/

 

 

 

 

Publié dans Economie

Partager cet article
Repost0

Share on facebook Share on twitter Share on google_plusone_share Participer (3 commentaires) Depuis maintenant plus d’un mois, une chaîne américaine de restauration propose des tacos (sorte de galettes de maïs à garnir) à la viande de lion. La recette est mitigée. Les associations crient au scandale tandis que certains se ravissent déjà à l’idée de manger la bête.

Publié le par MrStrange49

Depuis maintenant plus d’un mois, une chaîne américaine de restauration propose des tacos (sorte de galettes de maïs à garnir) à la viande de lion. La recette est mitigée. Les associations crient au scandale tandis que certains se ravissent déjà à l’idée de manger la bête.

A la sempiternelle interrogation : Vous avez mangé du lion ce matin ? Eh bien désormais, c'est possible et c'est made in USA. Depuis plus d’un mois maintenant, la chaîne de restauration américaine Taco Fusion, spécialisée à l’origine dans l’élaboration de plats exotiques, se diversifie. Exit les tacos au bison, au chameau, à l’autruche ou au requin (30 dollars) beaucoup trop banals, la franchise offre désormais du lion.  

Le choix du consommateur

Vous ne les trouverez ni en France, ni au Mexique mais bien sur les côtes de Floride, à Tampa Bay. L’offre n’a malheureusement rien d’illégal. La chaîne achèterait la viande de Lion de l’ "Exotic Meat Market", basée aux Etats Unis qui élève des lions comme du simple bétail. Pour la Food and Drug administration "le commerce de gibier, y compris de lion, est possible tant que l’espèce n’est pas considérée comme menacée".  A ce jour, le lion ne l’est toujours pas.

Le manager de Taco Fusion, Brad Barnett, expliquait au New York Daily News qu’il triple son revenu depuis qu’il a instauré cette nouvelle recette. "Sur un déjeuner classique, nous réalisons 400 à 500 dollars de ventes. Aujourd’hui, nous avons fait 1 450 dollars".

Pour 35 dollars (26 euros), le roi de la jungle qui termine dans un taco n’est pas au goût de tout le monde.  De nombreuses associations de consommateurs ou de défense des animaux font part de leur dégoût. La page officielle facebook de la franchise sature de messages de révolte et d’indignation.

source:

http://www.planet.fr/nouveau-sandwich-manger-du-lion-cest-possible.368001..html

Publié dans Economie

Partager cet article
Repost0

Acheter des appartements pour les sans-abris grâce au financement participatif : Toit à moi à Nantes

Publié le par MrStrange49

D’un côté, des appartements vides. De l’autre, des personnes sans abris. C’est face à ce paradoxe que Denis et Gwenaël, deux Nantais, ont décidé d’agir : ils proposent à ceux qui ont de l’argent d’acheter à plusieurs des appartements, mis ensuite à la disposition de particuliers ou de familles. Du crowdfunding appliqué au logement, avec un accompagnement individualisé des bénéficiaires. L’initiative est pilotée par une association, Toit à Moi. Reportage.

La problématique des sans-abris a toujours touché Denis. Persuadé qu’il est possible d’agir et de trouver des solutions, il réfléchit à un moyen d’action réel à mettre en place. Il pense tout d’abord alerter l’opinion et partager son indignation en réalisant un documentaire. Avec l’objectif de profiter de sa diffusion pour récolter des fonds, à la manière d’un téléthon. Il débute ce projet, en écrivant un premier synopsis, avant de se rendre compte qu’il souhaite agir de manière plus concrète.

C’est en 2007, en passant devant une agence immobilière, que Denis a ce premier déclic : « Les appartements vides existent. Ils sont ici. Il faut simplement trouver un moyen de les acheter ». La solution : utiliser le principe du crowdfunding, financement participatif, encore peu populaire à l’époque. Il se met à griffonner, à calculer. Ses résultats lui paraissent une évidence : « Ça me semblait très simple ! Nous sommes si nombreux à être indignés de voir tant de sans-abris, il suffit que nous soyons 80 pour acheter un appartement. Seulement 80... ».

 

 
 
 

Le principe est tellement simple que Denis convainc facilement Gwenaël, son collègue de travail. Ils se lancent dans l’aventure. Et distribuent des milliers de flyers dans les rues nantaises pour trouver les 80 parrains nécessaires. Le résultat est peu concluant…

Convaincus de la pertinence de leur projet, ils décident de continuer. A travers leurs réseaux personnels et professionnels, ils constituent une première équipe d’une trentaine de parrains. Et en 2008, un premier appartement est acheté.

Pour voir la suite du reportage (photos, interviews, vidéos).


Reportage réalisé par le site SideWays, web-série documentaire présentant des initiatives solidaires, positives et originales, qui sont « des idées pionnières ou bien des remèdes au système actuel, dans lequel de moins en moins de personnes se retrouvent », expliquent les initiateurs du projet, Hélène Legay et Benoit Cassegrain de l’association Contre-courant. Chaque épisode se décline sous un même format : une vidéo de 5 min, un article multimédia et un espace de discussion avec les protagonistes et les auteurs.

Pour en savoir plus : le site de SideWays.

http://www.bastamag.net/Acheter-des-appartements-pour-les

Le crowdfunding appliqué à l'immobilier, interview de Jean-Baptiste Vayleux, confondateur de Lymo.fr

Jean-Baptiste Vayleux est confondateur de Lymo.fr, plateforme de crowdfunding spécialisée dans l’immobilier qui a déjà levé plus de 500 000 € auprès de 140 investisseurs. Il en explique le principe, les biens proposés et ses perspectives de développement. Interview.


Vous avez créé une plateforme de crowdfunding spécialisée dans l’immobilier, quel est le principe ?
Nous sommes promoteurs de logements dans lesquels nous proposons à des particuliers d’investir collectivement selon le principe du financement participatif, le crowdfunding. Nous développons exclusivement la niche de la "micro-promotion" c’est-à-dire de petits programmes de moins de dix logements dans lesquels nous donnons aux particuliers la possibilité d’investir à partir de 1 000 € et leur garantissons une rentabilité de 10 % d’intérêts par an hors impôts. Compte tenu de l’échelle de nos projets, les fonds investis sont remboursés rapidement entre 12 et 18 mois. A ce jour et depuis notre création il y  a six mois, nous avons déjà levé plus de 500 000 € auprès de 140 investisseurs.

Quels types de biens proposez-vous ?
Etant donné que nous sommes nous mêmes promoteurs, nous sélectionnons soigneusement les biens et les emplacements en amont. Nous développons donc des programmes de faible densité et sans logements sociaux. Nos constructions ne dépassent pas le R+1, c’est la garantie de faibles charges à l’arrivée. Nous privilégions des zones en forte croissance démographique : Toulouse bien sûr, mais aussi Bordeaux, Montpellier, Aix-Marseille, Nice, Lyon, le genevois français et Paris. Dans l’agglomération toulousaine, nous ne nous éloignons pas au delà de 10km de la place du Capitole avec une préférence pour les villes recherchées de la première couronne : Balma, Tournefeuille, Blagnac, L’Union, Saint Jean.

Quel est le profil type de vos investisseurs ?
Ce sont des cadres, des professions intermédiaires et libérales âgés de 30 à 40 ans, ils vivent plutôt en région parisienne et n’ont pas forcément un gros pouvoir d’achat. C’est notre positionnement qui veut cela : avec un ticket d’entrée à 1 000 €, nous ciblons réellement le particulier.

Quelles sont vos perspectives de développement ?
D’ici la fin de l’année, nous tablons sur 700 000 € de montant levé sur la plateforme et 4 projets financés dans l’agglomération toulousaine et dans l’Hérault. Pour 2014, nous prévoyons de commercialiser 10 projets et  de doubler la collecte pour atteindre entre 1,5 et 2 M€.

source:

http://www.objectifnews.com/immobilier/crowdfunding-logements-toulouse-lymo-01102013

Publié dans Economie

Partager cet article
Repost0

Microsoft va supprimer 18 000 emplois d'ici un an

Publié le par MrStrange49

La décision, officialisée jeudi 17 juillet, est aussi énorme que les attentes le suggéraient. Le géant de l'informatique Microsoft va supprimer 18 000 emplois d'ici à un an, soit 14 % de ses effectifs mondiaux. C'est la plus importante réduction d'effectifs engagée par l'Américain depuis sa création, il y a trente-neuf ans.

Le plan de licenciement touche principalement la filiale Nokia, avec 12 500 emplois supprimés dans cette branche et la fermeture de l'usine de Komaron en Hongrie. Cette coupe représente près de la moitié des effectifs du fabricant de téléphone avant son acquisition en avril par Microsoft, comme le souligne le journaliste du Monde Jérôme Marin.

Lire la suite sur :

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/07/17/microsoft-s-apprete-a-annoncer-le-plus-grand-plan-social-de-son-histoire_4458461_3234.html

Publié dans Economie

Partager cet article
Repost0

Qui remplace Qui - hommes ou robots ?

Publié le par MrStrange49

Les Etasuniens préfèrent les robots semblable à leur modèle économique qui a oublié les hommes , dans ce schéma ou les pays sont endettés sur plusieurs décennies et ou l'individualisme prime sur la communauté l'espoir de voir le bout du tunnel s'étiole .

Plus besoin d'ouvriers : Foxconn déploie 10 000 robots sur les chaînes de montage de l'iPhone 6

http://www.01net.com/editorial/623380/foxconn-deploie-10-000-robots-sur-les-chaines-de-montage-de-liphone-6/#?xtor=RSS-16

Et à l'inverse d'autres s'organisent pour retrouver de l'économie et de la croissance .

Les Dieux sont de retour chez Toyota, des Humains volent leurs emplois à des robots

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140408trib000824186/toyota-remplace-les-robots-par-des-hommes.html

 

Publié dans Economie

Partager cet article
Repost0

Maine-et-Loire Les Polonais débarquent pour récolter la myrtille

Publié le par MrStrange49

Les 2/3 des effectifs saisonniers d’Anjou myrtilles viennent chaque année des pays de l’Est.

Avec ses 500 tonnes de myrtilles, ces fruits rouges délicats à récolter chaque année, la SARL Anjou myrtilles a besoin de beaucoup de main-d’œuvre dans un laps de temps qui va en se rétrécissant.

Pour cette saison 2014, il a recruté 300 cueilleurs et conditionneurs. Les deux-tiers sont des personnes en provenance des pays de l’Est. Très majoritairement des femmes, Polonaises mais aussi Tchèques et une poignée de Hongroises. Fatalement en ces temps de crise, la société se retrouve au centre de toutes les critiques.

Et pendant ce temps là !

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A s’établit à 3 388 900 en France métropolitaine fin mai 2014. Ce nombre est en hausse par rapport à la fin avril 2014 (+0,7 %, soit +24 800).

Au secour Poutine .

source

http://www.courrierdelouest.fr/actualite/maine-et-loire-les-polonais-debarquent-pour-recolter-la-myrtille-07-07-2014-172528

 

Publié dans Economie

Partager cet article
Repost0

France : Le Président de la Banque de France menace de tourner le dos au dollar et de se joindre à l'alliance sino-russe !

Publié le par MrStrange49

 

En « Punissant » la France par l'amende infligée à la BNP, les États-Unis ont tout simplement accéléré la mort du Dollar... Une analyse aussi fracassante que crédible provenant de zerohedge et traduite par vineyardsaker dans sa version française a provoqué en moi une joie et émoi difficilement dissimulable. Inutile de dire que cette information devrait faire l'effet d'une bombe si les menaces évoquées ici devaient se concrétiser.

Le simple fait que cette alternative aie été évoquée est en elle même très révélatrice, et pourrait bien contaminer l'ensemble de l'Europe, alors qu'elle fait suite à la sanction infligée à la BNP par les États-Unis dans le but de faire échouer la vente des navires Mistral à la Russie. Le retour de bâton des sanctions américaines contre la Russie pourrait bien être beaucoup plus virulent que prévu et provoquer un retournement de situation assez inattendu : L'isolement des États-Unis, qui du coup se retrouveraient dans la situation même qu'ils essaient d'instaurer (l'arroseur arrosé)... Jouissif non ?

Le-veilleur.com - Article libre de reproduction à condition de laisser le lien pointant vers cette page

Publié dans Economie

Partager cet article
Repost0

Coup de poker russe : rendre l’énergie éléctrique gratuite et pour tout les pays !

Publié le par MrStrange49

En effet deux scientifiques  russe se voient peut être, fin automne 2014, aboutir à la reconstruction de la tour Tesla.

Petit rappel :

La tour de Tesla, également connue sous le nom de tour de Wardenclyffe (1901–1917), était une tour de transmission sans fil conçue par Nikola Tesla et prévue pour la téléphonie et la diffusion sans fil transatlantique commerciales ainsi que pour démontrer la possibilité de transmission d’énergie sans fil. La tour n’a jamais été totalement opérationnelle. Elle a été démolie en 1917 et bien sur on ne sais pas le pourquoi du comment, même si les pistes vont vers certains industriels…

Leonid Plekhanov et Sergey Plekhanov, tous les deux diplômés de l’institut de la physique et de la technologie de Moscou, croient qu’en combinant les plans de Tesla avec les matériaux modernes et d’autres découvertes récentes, ils réussiront à donner de l’énergie propre à la planète entière.

 

Les deux frères récupèrent des fonds par le biais de IndieGoGo kick. La campagne durera jusqu’au 25 Juillet. Jusqu’ici, le projet n’a réussi à recueillir que 2 pour cent de la somme souhaitée (environ 18,000 dollars des 800,000 à l’heure où nous écrivons cet article).

Voici le lien pour contribuer aux dons

https://www.indiegogo.com/projects/let-s-build-a-planetary-energy-transmitter

Selon les auteurs du projet, tous les besoins énergétiques de la civilisation humaine pourraient être couverts avec une seule installation d’un panneau solaire d’une dimension d’environ 316 par 316 kilomètres (100 000 kilomètres carrés au total) placé dans un désert, quelque part près de l’équateur.

Imaginez un peu :

Les émetteurs de puissance approvisionnés par des installations de production pourraient envoyer des mégawatts de puissance avec des millions de volts à des fréquences gigahertz dans l’atmosphère en tant qu’ondes radio, et les appareils mobiles comme les téléphones portables pourraient la saisir à travers l’air, plus aucun besoin de batteries. Tous les véhicules pourraient être électriques avec des émissions zéro, et selon le nombre d’émetteurs et la puissance de sortie de ces émetteurs, on pourrait théoriquement conduire à travers tout le pays sans que cela exige de grandes batteries. Les maisons auraient des antennes pour les brancher à la grille d’alimentation plutôt que des fils. Les pertes de puissance seraient minimales, pas comme aujourd’hui. Nos grilles d’alimentation voient par habitude des pertes de puissance de 8 pour cent. Il n’y aurait aucun encombrement de ligne d’alimentation, ce qui produit de grandes pointes dans l’évaluation localisée du prix dans le marché de gros de l’électricité en raison de la limitation de transmission par ligne. On éliminerait des coûts d’infrastructure pour transmettre sans risque l’énergie.

A côté d’un faux voyage sur la lune, ça fait nettement plus rêver non ?

source

http://www.wikibusterz.com/coup-de-poker-russe-rendre-lenergie-electrique-gratuite-et-pour-tous-les-pays/

Publié dans Economie

Partager cet article
Repost0

La confiscation globale des comptes bancaires a-t-elle commencé ?

Publié le par MrStrange49

Publié dans Economie

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 > >>