Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MESSAGE URGENT POUR L'HUMANITE - Possible événement extinction de masse

Publié le par MrStrange49

 
Echappement d'oxygène de la Terre lors des inversions géomagnétiques: Implications à l'extinction de masse

lien en anglais

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0012821X14001629

 
IERS

 

 

Vitesses verticales géodésiques touchés par les changements rapides récents en mouvement polaire

 

http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=auto&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fgji.oxfordjournals.org%2Fcontent%2F199%2F2%2F1161.full

lien en anglais ci-dessous

http://gji.oxfordjournals.org/content/199/2/1161.full

 

Earth's Magnetic Field

http://www.crystalinks.com/earthsmagneticfield.html

http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=auto&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.crystalinks.com%2Fearthsmagneticfield.html

 

Pour rire entre Français voici la version bonne nuit les petits du CNRS inversion des pôles

http://www.insu.cnrs.fr/files/1495_1.flv

http://www.insu.cnrs.fr/terre-solide/dynamique-interne/que-se-passe-t-il-lorsque-le-champ-magnetique-s-inverse

Publié dans Catastrophe

Partager cet article
Repost0

La Terre station d'énergie pour ovnis.

Publié le par MrStrange49

La Terre station d'énergie pour ovnis.

Washington juillet 1968 :

James Edward Mc Donald professeur renommé au laboratoire de physique atmosphérique émet un avis sur les ovnis . Mc Donald a eu le privilège de lire les déclarations faites par les témoins visuels, les rapports gouvernementaux, et même les dossiers top secret du projet blue book sur les ovnis.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

James Edward Mc Donald écrit :
il y a une étrange coïncidence entre les apparitions d'ovnis et les coupures de courant, il faut absolument se concentrer sur les problèmes extraterrestre, c'est urgent les découvertes de Mc Donald font la une des journaux et créé une véritable onde de choc dans les centrales électriques Américaine.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

La même année.
Le physicien Edward Condon et son équipe présente au gouvernement un rapport très attendu sur les extraterrestres, beaucoup pense que la réponse au problème des ovnis à été trouvé.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

Un commentateur écrit :
C'est le document public le plus influent concernant le statut scientifique du problème extraterrestre, donc toute démonstration scientifique sur ce sujet devra être faite en accord avec la commission Condon.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

Par exemple l'entreprise ford essaye désespérément de comprendre pourquoi il y a tant de batteries de voitures qui ce vident, suite à des apparitions d'ovnis et cela à travers tous les Etats-Unis

La Terre station d'énergie pour ovnis.  La Terre station d'énergie pour ovnis.  La Terre station d'énergie pour ovnis.
La Terre station d'énergie pour ovnis.

Le NICAP le comité national d'enquête sur les phénomènes aériens, offre son aide au gouvernement pour étudier les soi-disant observations d'ovnis et leurs mystérieuses conséquences, de nombreux test et simulations sont organisées tous autour de l'électromagnétisme, pourtant on ne comprend pas pourquoi les voitures s'immobilisent.
Tout de même, il semblerait qu'on approche du moment de vérité.

Washington 1969 :
Des rapports faisant état de vol d'énergie par les extraterrestres, de voitures immobilisées et de coupure générale d'électricité commence à trouver un écho dans l'industrie, les médias et la communauté scientifique.
En réponse le gouvernement américain mandate la commission Condon afin que cette dernière découvre la vérité mais étrangement, toutes les affaires seront rapidement classée.

La Terre station d'énergie pour ovnis.
La Terre station d'énergie pour ovnis.

Une affaire étouffée :
Lorsqu'un mémo compromettant est retrouvé, la commission Condon doit se justifier. On commence à croire que le gouvernement a voulu dissimuler des informations.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

Dans ce document un chercheur <<Robert J. Low Papers, 1940s-1960s | National Center for Atmospheric Research>> écrit que les enquêtes sur les extraterrestres sont des idioties.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

Immédiatement, le NICAP rejette toute responsabilité affirmant que ce rapport était un faux
et qu aucun résultat n'a jamais été publié, mais face aux preuves qui s'accumulent et aux centaines de témoins visuels la commission Condon dit : " En 21 ans d'enquête sur les extraterrestres nous n'avons aucun élément nouveau à transmettre à la communauté
scientifique, après avoir attentivement étudié le problème, nous en concluons plus rien ne justifie une enquête approfondie de la question extraterrestre".

La Terre station d'énergie pour ovnis.

Après cet épisode le gouvernement cesse brutalement toute enquête sur le phénomène
extraterrestre. L'armée de l'air classe définitivement le projet BLUE BOOK. Le 17 décembre 1969
James Mc Donald s'adresse à la presse avant la publication du rapport il prétend que les enquêtes étaient vouées à l'échec, un journaliste de l'époque écrit il réitère ses accusations contre la CIA qui aurait ordonnée à l'armée de l'air de discréditer les rapports sur les extraterrestres.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

En 1953 la CIA avait donné des consignes précises on peut d'ailleurs remarquer que cela s'applique encore de nos jours. C'est lorsque des scientifiques des personnalités haut placés dans l'administration dans les médias ou des hommes d'influence s'intéressaient à ce sujet il fallait irrémédiablement les ridiculiser. Il semblerait que le gouvernement ne ménage pas ses efforts quand il s'agit de ne rien divulguer des ovnis.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

Mais ce qu'il ne contrôle pas c'est la menace grandissante au cours de la décennie suivante
les Etats-Unis développent une toute nouvelle énergie afin de subvenir à ses besoins toujours croissants, mais cela pourrait bien attirer l'attention des extraterrestres.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

En 1977 :
Les tensions autour des problèmes économiques et de la crise pétrolière en Amérique du nord mette les populations sous pression. Le président carter informe la population américaine que la crise énergétique est un danger avéré pour la nation, mais carter pense-t-il à la crise pétrolière au moyen orient ou à une menace extraterrestre.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

12 juillet dans l'état de New York :
La ville qui ne dort jamais est étrangement calme New York va connaître une attaque extraterrestre brutale. Alors qu'elle rentre tranquillement chez elle, une famille voit deux vaisseaux non identifié se dirigé vers la centrale nucléaire de Idian Point, l'autoroute et bientôt remplie de voitures à l'arrêt et de badauds regardant stupéfait les vaisseaux lumineux planer au-dessus de la centrale.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

Selon certaines sources ils n'émettraient aucun bruit des lumières rouges verte et bleue tourbillonnent au dessus d'eux, examineraient-ils la centrale nucléaire d'Idian Point dans certains cas les extraterrestres ont réussi à éteindre les centrales nucléaires pendant quelques minutes ils peuvent physiquement interagir sur terre. Des douzaines de témoins affirment avoir vu des ovnis cette nuit là.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

Le lendemain le 13 Juillet à une cinquantaine de kilomètres de la centrale nucléaire d'Idian Point, la ville de New York est de nouveau frappée par une gigantesque panne d'électricité, des centaines de magasins et des maisons sont pillées de nombreux incendies volontaires, ont détruit des quartiers entiers, trente cinq pâtés de maison sur Broadways sont détruits. La police et les pompiers se battent pour maintenir un semblant d'ordre mais la ville est d'ores et déjà plongé dans le chaos, plus de 55 policiers sont blessés, et plus de 4500 personnes sont arrêtés.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

Au lever du soleil du 15 Juillet plusieurs feux ravagent toujours la ville. le maire de New York Abe. Beame <<Abraham Beame était Maire de New York de 1974 à 1977>> a annoncé à la presse que la coupure de courant a menacé notre sécurité, et a eu un impact sérieux sur notre économie. Nous avons été inutilement était plongé dans une nuit de terreur de nombreux quartiers ont été gratuitement pilier et brûlés. New York se reconstruira peu à peu.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

Mais dans les décennies à venir, l'homme devra trouver d'autres moyens de nourrir son appétit d'énergie et de technologie, notre dépendance croissante à l'énergie nous rendrait-elle plus
vulnérables à des interférences extraterrestre. Les ovnis sont régulièrement vu planant au dessus de centrales nucléaires. Dans le monde entier pourquoi les ovnis sont-ils a tiré par l'énergie nucléaire? Serait-ce tout simplement une source d'énergie pour eux... Si oui la grande question est qu'arriverait-il si notre production nucléaire ne suffisait pas à satisfaire nos besoins toujours plus importante. Les experts croient que les ovnis volent notre énergie de nos infrastructures depuis des dizaines d'années, cela cause de gigantesques pannes de courant qui plonge la population dans le chaos. Alors que notre appétit de nouvelles technologies ne cessent d'augmenter il en va de même pour nos besoins énergétiques, de la communication où ces institutions financières en passant par nos urgences médicales. Même la police et l'armée dépendent des ordinateurs et de l'électronique pour servir et protéger la population, une panne mondiale nous mettrait pas dans l'embarras; elle nous paralyserait. Nous serions vulnérable à tout attaque qu'elle vienne de l'intérieur ou de l'extérieur.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

Mais pourquoi nous attaquerait-on, quels seraient les besoins énergétiques d'un vaisseau qui irait à 8000 ou 15000 kilomètres par heures, ce serait colossale fournir en énergie une espèce extraterrestre capable de voyager entre les galaxies épuiserai très rapidement les ressources naturelles de la terre, et si la terre n'est plus une source d'énergie ou la puisent-ils? le soleil et la plus grande source d'énergie de notre système produisant 384,6 septillion de watts par seconde est capable de subvenir au besoin de notre planète.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

Mais en 2012 l'observatoire solaire de la NASA a prit une photo de ce qui semble être un ovni
se connectant au soleil, avant qu'il ne disparaisse dans l'espace. Le soleil sera t-il la prochaine cible des ovnis, l'énergie d'une étoile est-elle suffisante aux besoins des extraterrestres. Les experts pensent qu'une espèce extraterrestre serait capable de ponctionner notre soleil seule source de vie de notre planète. Si cela est possible veulent-ils nous plonger dans l'obscurité
une bonne fois pour toutes.

La Terre station d'énergie pour ovnis.

source :

Alien files MCM

Publié dans Etrange

Partager cet article
Repost0

ARME ANTIMATIERE LE PROJET D.S.P. 32

Publié le par MrStrange49

Un peu d'histoire pour mieux comprendre le projet D.S.P.32

En fin de page trois articles à lire absolument.

Chronologie des armes nucléaires

Années 1940
Août 1942
    Mise en place du Projet Manhattan Project aux USA
    Les États-Unis mettent en place le Projet Manhattan pour concevoir la première arme nucléaire. Au final, ce projet emploiera plus de 130 000 personnes et coûtera 2 milliards de dollars (25 milliards en dollars de 2012).
16 juillet 1945
    Premier essai nucléaire réalisé par les USA
    Le gouvernemetn américain teste sa toute première arme nucléaire, nom de code « Trinity”, au Nouveau Mexique. Sa charge équivaut à 20 000 tonnes de TNT. La date de cet essai marque le début de l’ère nucléaire.
6 août 1945
    Les USA larguent une bombe atomique sur Hiroshima
    Les USA font exploser une bombe à l’uranium sur la ville japonaise d’Hiroshima, tuant plus de 140 000 personnes en quelques mois. Bien plus meurent ensuite de maladies dues aux radiations.
9 août 1945
    Une deuxième bombe est lancée sur Nagasaki
    Les USA font exploser une bombe au plutonium sur Nagasaki. Environ 74 000 personnes meurent d’ici à la fin de l’année 1945. Presque rien ne peut être fait pour diminuer les souffrances des victimes qui ont survécu à l’explosion.
24 janvier 1946
    L’ONU appelle à l’élimination des armes nucléaires
    Dans sa première résolution, l’Assemblée Générale de l’ONU appelle à une élimination totale des armes nucléaires et met en place une commission pour traiter du problème de la découverte atomique.
29 août 1949
    L’Union Soviétique teste sa première bombe atomique
    L’Union soviétique fait exploser une arme nucléaire dont le nom de code est “First Lightning” à Semipalatinsk, Kazakhstan. Elle devient la deuxième nation à développer et tester avec succès une arme nucléaire.

 
Années 1950
3 octobre 1952
    Le Royaume-Uni teste des armes nucléaires en Australie
    Le Royaume-Uni procède à son premier essai nucléaire dans les îles de Montebello au large de la côte australienne. Une série d’essais sera plus tard effectuée à Maralinga et Emu Fields en Australie du sud.
1 novembre 1952
    Les USA testent la première bombe à hydrogène
    Les USA renchérissent dans la course aux armements en faisant exploser la première bombe à hydrogène dans l’atoll d’Enewetak aux Îles Marshall. Elle est 500 fois plus puissante que la bombe de Nagasaki.
1 mars 1954
    Les USA mènent l’essai “Bravo”
    Les USA font exploser une bombe à hydrogène de 17 mégatonnes, “Bravo”, dans l’atoll de Bikini Atoll dans l’Océan Pacifique, contaminant un bateau de pêche japonais, le Dragon Chanceux, et les habitants de Rongelap et Utirik.
9 juillet 1955
    Publication du manifeste Russell–Einstein
    Bertrand Russell, Albert Einstein et d’autres scientifiques de renom publient un manifeste alertant sur les dangers d’une guerre nucléaire et exhortant les gouvernements à résoudre leurs conflits pacifiquement.
17 février 1958
    Formation de la campagne pour le désarmement au Royaume-Uni
    La Campagne pour le désarmement nucléaire au Royaume-Uni tient sa première réunion. Son emblème iconique devient l’un des symboles les plus reconnus au monde.
1 décembre 1959
    Essais nucléaires interdits en Antarctique
    Le Traité de l’Antarctique est ouvert aux signatures. Il stipule que « toute explosion nucléaire en Antarctique et  le stockage de déchets radioactifs à cet endroit sont interdits ».

 
Années 1960
13 février 1960
    La France teste sa première arme nucléaire
    La France fait exploser sa première bombe atomique dans le désert du Sahara. Elle a une charge de 60–70 kilotonnes. Plus tard, le pays déplacera ses essais dans le Pacifique sud. Ils ont continué jusqu’en 1996.
30 octobre 1961
    Essai de la plus grande bombe ayant jamais existé
    L’Union soviétique fait exploser la bombe la plus puissante ayant jamais existé : une arme nucléaire atmosphérique de 58 mégatonnes, surnommée “Tsar Bomba”, au-dessus de Novaya Zemlya dans le nord de la Russie.
16–29 octobre 1962
    Crise des missiles de Cuba
    Un face à face tendu a lieu lorsque les USA découvrent des missiles soviétiques à Cuba. Les USA font un blocus sur Cuba pendant 13 jours. La crise mène les USA et l’URSS au bord de la guerre nucléaire.
5 août 1963
    Un Traité d’interdiction partiel des essais est ouvert aux signatures
    Un traité interdisant les essais nucléaires dans l’atmosphère, l’espace et sous l’eau est signé à Moscou à la suite de grandes manifestations en Europe et aux États-Unis contre les essais nucléaires.
16 octobre 1964
    La Chine procède à son premier essai nucléaire
    La Chine fait exploser sa première bombe atomique sur le site de test de Lop Nor dans la province du Sinkiang. Au total, la Chine procède à 23 essais atmosphériques et 22 essais souterrains sur ce site.
14 février 1967
    L’Amérique latine devient une zone exempte d’armes nucléaires
    Un traité interdisant les armes nucléaires en Amérique latine, le Traité de Tlatelolco, est signé à Mexico. Les parties au Traité acceptent de ne pas fabriquer, acquérir ou tester des armes nucléaires.
1 juillet 1968
    Signature du Traité sur la non-prolifération
    Sous le Traité de non-prolifération, les états non nucléaires acceptent de ne jamais acquérir d’armes nucléaires et les états possesseurs s’engagent légalement à désarmer.

 
Années 1970
18 mai 1974
    L’Inde procède à son premier essai nucléaire
    L’Inde procède à un essai nucléaire souterrain à Pokharan dans le désert du Rajasthan, nom de code “Bouddha souriant”. Le gouvernement déclare trompeusement qu’il s’agit d’un essai nucléaire pacifique.
22 septembre 1979
    Explosion nucléaire dans l’Océan Indien
    Une explosion d’un essai nucléaire se produit au sud de l’Océan Indien au large du Cap de Bonne Espérance. On pense qu’il a été mené par l’Afrique du sud avec l’assistance d’Israël.

 
Années 1980
12 juin 1982
    Un million de personnes se rassemblent pour le désarmement
    Un million de personnes se rassemblent à Central Park à Ne York en soutien à la deuxième Session spéciale sur le désarmement de l’ONU. Il s’agit de la plus grande manifestation pacifiste de l’Hisoire.
10 juillet 1985
    Destruction du navire « Rainbow Warrior »
    Le navire de Greenpeace, le Rainbow Warrior, est détruit en Nouvelle Zélande sur sa route vers l’Atoll de Murorua où il allait protester contre les essais nucléaires français. Par la suite, la Nouvelle Zélande met en place un législation contre le nucléaire.
6 août 1985
    Le Pacifique sud devient une zone exempte d’armes nucléaires
    Le Traité du Pacifique Sud zone exempte d’armes nucléaires est signé à Rarotonga dans les Îles Cook. Le traité interdit la fabrication, le stationnement ou les essais d’armes nucléaires dans toute la zone.
10 décembre 1985
    Les médecins contre le nucléaire reçoivent le Prix Nobel
    Les Médecins internationaux pour la prévention de la guerre nucléaire reçoivent le Prix Nobel de la Paix pour leurs efforts pour combler le fossé de la guerre froide en attirant l’attention sur le coût humain d’une guerre nucléaire.
30 septembre 1986
    Révélation du programme nucléaire israélien
    Le Sunday Times publie des informations fournies par le technicien nucléaire israélien Mordechai Vanunu, qui porte les experts à conclure qu’Israël peut avoir jusqu’à 200 armes nucléaires.
11–12 octobre 1986
    Les dirigeants américains et russes discutent de l’abolition     Le président américain Ronald Reagan et le président soviétique Mikhail Gorbachev se rencontre à Reykjavik, Islande, où ils discutent sérieusement de la possibilité de parvenir à l’abolition des armes nucléaires.
8 décembre 1987
    Interdiction des missiles de moyenne portée
    L’Union soviétique et les USA signent le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire pour éliminer tous les missiles au sol possédés par les deux états dont la portée va de 300 à 3 400 miles (entre 500 et 5 500 km).

 
Années 1990
10 juillet 1991
    L’Afrique du sud rejoint le Traité de non-prolifération
    L’Afrique du Sud accède au Traité de non-prolifération. Le gouvernement déclare avoir fabriqué 6 armes nucléaires et les avoir toutes démantelées.
15 décembre 1995
    L’Asie du sud-est devient une zone exempte d’armes nucléaires
    Les pays d’Asie du sud-est créent une zone exempte d’armes nucléaires allant de la Birmanie à l’ouest, aux Philippines à l’est, au Laos et au Vietnam au nord et à l’Indonésie au sud.
11 avril 1996
    L’Afrique devient une zone exempte d’armes nucléaires
    Des officiels de 43 états africains signent le Traité de Pelindaba en Égypte mettant en place une zone exempte d’armes nucléaires en Afrique et s’engagent à ne pas construire, tester ou stocker des armes nucléaires.
1 juin 1996
    L’Ukraine devient un État sans nucléaire
    L’Ukraine devient un état sans armes nucléaires après avoir transféré ses dernières têtes nucléaires héritées des soviétiques à la Russie pour destruction. Le président appelle les autres nations à suivre son exemple.
8 juillet 1996
    La Cour international déclare les armes nucléaires illégales
    La Cour internationale de justice remet un avis consultatif dans lequel elle fonde que la menace ou l’utilisation d’armes nucléaires seraient globalement contraires au droit international.
24 septembre 1996
    Signature du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires
    Le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires est ouvert aux signatures aux Nations Unies. La Chine, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis signent tous le traité. L’Inde annonce qu’elle ne le signera pas.
27 novembre 1996
    La Biélorussie retire ses derniers missiles nucléaires
    La Biélorussie rend ses derniers missiles nucléaires à la Russie pour leur destruction. Elle rejoint l’Ukraine et le Kazakhstan en tant qu’ancienne républiques soviétiques ayant abandonné toutes leurs armes nucléaires.
Mai 1998
    L’Inde et le Pakistan procèdent à des essais nucléaires
    L’Inde mène trois essais nucléaires souterrains, ses premiers en 24 ans. L’un d’eux est réalisé avec une arme thermonucléaire. Plus tard en mai, le Pakistan teste 6 armes nucléaires en réponse aux tests indiens.

 
Années 2000
9 octobre 2006
    La Corée du nord procède à des essais nucléaires
    Le gouvernement nord-coréen annonce qu’il a mené avec succès un essai nucléaire, devenant le 8ème pays dans le monde à faire cela. Cela entraîne des condamnations internationales.
30 avril 2007
    Lancement de la campagne ICAN à Vienne
    La Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires est lancée à Vienne et appelle au commencement immédiat de négociations d’une convention relative aux armes nucléaires contraignante et vérifiable.

source :

http://icanfrance.org/les-faits/chronologie-des-armes-nucleaires/

 

Le phénomène du désarmement nucléaire et annonce par le Président REAGAN d'un projet capable de rayer un pays de la carte <<"entre guillemet le projet D.S.P.32">>

Dans les mois qui suivirent, les Soviétiques intensifièrent leurs propositions de désarmement. Certains se souviendront sans doute d’une visite effectuéechez la Dame de Fer par le ministre des Affaires étrangères soviétique dans le but de lui demander de l’aider à convaincre les Américains de faire marche

arrière avant qu’il ne soit trop tard. Dans le milieu des années quatre-vingt, le fameux projet sur l’antimatière DSP 32, le président Reagan lâchait, dans un micro que des techniciens voulaient régler, une phrase assez insolite:
— Je viens de signer une convention portant sur un projet de bombe qui nous permettra de rayer une fois pour toutes l’Union soviétique de la carte. Le

bombardement va commencer dans cinq minutes.
Ce n’était certes pas du meilleur goût, mais c’était peut-être révélateur. On ne peut pas dire que la course aux armements ait été, à l’Est comme à l’Ouest,

un fait purement politique. Depuis l’après-guerre, elle a toujours été un phénomène de paranoïa, doublée d’une affaire de gros sous. Les lobbies militaro-

industriels sont à la fols voraces, aveugles et sourds. Les chercheurs sont complètement déconnectés des réalités. Sakharov l’explique bien lorsqu’il dénonce

l’autonomie croissante de « l’installation », nom de code du centre où étaient préparées les expériences nucléaires soviétiques, vis-à-vis du pouvoir

politique. Dès 1979, cet état de fait était parfaitement analysé dans les textes et on ne pouvait que s’en inquiéter.
Gorbatchev intensifia, unilatéralement, des opérations spectaculaires de désarmement. II gela les expériences souterraines en incitant les Americains à en

faire de même. C’était là que le monstre qui pouvait dévorer la planète risquait de se développer.

Voici ce à quoi pourraient ressembler les effets d’une « arme au plasma ». - .
Une bombe est avant tout le dépôt brutal d’une certaine quantité d’énergie. Dans le cas d’une bombe atomique celle-ci est délivrée à 90 % sous forme de rayons X qui sont absorbés par l’air environnant. Porté à très haute température, cet air constitue ce qu’on appelle la boule de feu. Celle d’Hiroshima mesurait, je crois, une centaine de mètres. Dans le cas des bombes thermonucléaires, ce diamètre s’étendrait à plusieurs kilomètres. C’est l’expansion extrêmement brutale de cette boule de feu, accompagnée d’une onde de choc, qui est responsable des destructions mécaniques et c’est le rayonnement thermique émis par cette sphère incandescente qui brûle tout aux alentours. Dans le cas d’une « arme au plasma », la boule de feu, correspondant à une température atteignant 100 000 degrés, aurait un diamètre de plusieurs centaines de kilomètres. Elle vitrifierait tout au soL L’onde de choc créée ferait plusieurs fois le tour de la Terre et ravagerait tout sur son passage, à la lois chez l’agressé et chez l’agresseur d’ailleurs.
Nous assistons, néanmoins, à un mouvement de désarmement assez net. Officiellement, la cause première de la nouvelle attitude soviétique est l’effondrement économique de l’URSS.

 

LES "BLACK PROGRAM": LE PROJET D.S.P. 32

http://actualitedelhistoire.over-blog.com/article-s-55810933.html

 

 

LE PROJET D.S.P. 32 pour trouver une énergie, qui soit plus puissante que l'atome.

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/05/16/27171824.html

 

 

Les armes de destruction massive à antimatière

http://cryptoscience.free.fr/index.php?article3/les-armes-de-destructions-massives

 

 

 

Publié dans Catastrophe

Partager cet article
Repost0

Un avion capable de rallier n'importe quel lieu du globe en moins de 4 heures

Publié le par MrStrange49

Publié dans Science

Partager cet article
Repost0

OVNIS De gros objets seraient positionnés derrière la Lune ! Un témoin "NASA" rompt le silence

Publié le par MrStrange49

Comme tout les articles concernant des vaisseaux non terrestre l'info n'est pas vérifiable car les médias ne relatent jamais et ne font pas assez pression sur les agences gouvernementales qui font ecran par le secret défense.
ÉNORME VAISSEAU DÉTECTÉ SUR LA LUNE

Publié le 27 mars, 2014 | par Sentinelle

Le 20 janvier 2014 –

Au moins un énorme objet d’origine inconnue a été vérifié visuellement comme ayant atterri sur notre Lune.  En conséquence, le 15 janvier, trois fusées Terrier-Orion ont décollé dans un laps de temps de 20 secondes des facilités de la NASA de Wallops pour des missions ultrasecrètes du Ministère de la défense.

Turner Radio Network a obtenu des photos de l’engin spatial inconnu et a obtenu une entrevue avec un consultant extérieur de l’Office de l’environnement des météorites de la NASA (MEO) qui confirme que depuis près de deux ans, le gouvernement américain a utilisé l’Observatoire McDonald au Texas pour suivre l’approche de deux de ces énormes objets.  Il y a un an, en janvier 2013, les objets s’étaient rendus jusqu’à 200,000 milles au-delà de Mars quand ils ont disparu soudainement.

Réalisant que ces deux vaisseaux s’approchaient de la Terre et pourraient ne pas être visible pour la Camera Orbitale de Reconnaissance Lunaire (LROC) de la NASA selon l’endroit où ils étaient, le gouvernement a réactivé l’Exploreur de l’Atmosphère Lunaire et d’Environnement de Poussière (LADEE), qui avait été précédemment annulé et qui devait être lancé vers la Lune le 6 septembre 2013.  Il a fallu près de 100 jours pour que LADEE puisse être placé sur une orbite lunaire appropriée, car la NASA a utilisé la gravité au lieu du carburant des fusées pour atteindre cet objectif.  En décembre 2013, à la fois LADEE et LROC ont trouvé qu’au moins un des deux objets énormes avaient atterri sur la Lune, dans un cratère de la taille de la ville de Chicago.

Tout cela a été gardé secret jusqu’à ce que, par hasard, les images de LROC (qui sont généralement rendues publiques) ont été téléchargées sur le service public GoogleMoon, où certains utilisateurs intrépides ont retrouvé l’objet énorme. Maintenant, tout le monde peut voir cet « objet » sur la Lune et le secret est sorti.

Comment le tout a commencé

Le Dr Eric Norton a travaillé comme consultant pour l’Agence de sécurité nationale (NSA) et pour la NASA pendant environ 12 ans.  Il a travaillé sur de nombreux projets pour le gouvernement et, plus récemment, avec l’Office de l’environnement des météorites qui est impliqué dans plusieurs projets de recherches visant le but sous-jacent de gagner une meilleure compréhension de l’environnement des météorites ainsi que de pouvoir améliorer les modèles de l’Agence de l’environnement des météorites.  Ils surveillent essentiellement les cieux et suivent les météores et les autres objets dans l’espace.

Le 22 janvier 2012, le Dr Norton a dû partir immédiatement de son domicile de la côte est pour se rendre à l’Observatoire McDonald au Texas, qui est un des plus grands télescopes optiques de l’ensemble des États-Unis.  Il a pris un avion le soir même et a été accueilli à l’aéroport de sa destination par un agent de la sécurité intérieure qui l’a emmené à l’Observatoire sur une question de sécurité nationale.

À l’arrivée, le Dr Norton a dit qu’il avait rencontré d’autres collègues qui lui ont dit avoir besoin de son aide pour identifier quelque chose qui avait été détecté dans l’espace, et lui ont montré les images prises par le télescope sur une période de plusieurs mois.  « Ce que j’ai vu était une série de très grosses structures noires en trois dimensions dans l’espace, en formation en ligne droite, qui avançaient en direction de la planète Terre ».  Le Dr Norton a dit qu’il le savait parce qu’il a également vu des images prises trois mois auparavant qui présentaient le parcours très évident de la direction de ces choses qui, disait-il, « s’étaient déplacées sur plusieurs millions de milles plus proche en seulement trois mois ».  La vitesse à laquelle les objets se déplaçaient était absolument incroyable.

Le Dr Norton a dit qu’il avait été amené à la compréhension que son travail consistait à aider à évaluer exactement quelle était la composition de ces objets fabriqués.  Sont-ils de fabrication humaine, naturels ou non-naturels à tout ce qui a été vu auparavant ?

En utilisant les instruments scientifiques fournis par la NASA, le Dr Norton et son équipe ont pu discerner le fait que ce ne sont pas des matériaux se formant naturellement.  Ils étaient, au mieux, mais, avec une compréhension limitée, une sorte de matériel métallique renforcé de carbone, avec plusieurs milliers de fois la dureté structurelle de ce que nous avons aujourd’hui; Que ce soit des diamants naturels ou de la technologie des nanotubes au carbone.

À mesure que les objets se rapprochaient, Norton et son équipe ont pu voir à travers leurs télescopes les caractéristiques structurelles de ces choses avec beaucoup de détails.  « Ils ont été façonnés de la meilleure façon que je peux les décrire, comme un engin en forme de L en trois dimensions », a dit Norton.  Il a dit avoir utilisé le terme « vaisseau » d’une manière large parce qu’il ne sait pas s’ils sont pilotés ou si ce sont vraiment des véhicules dans le sens le plus strict.  « Tout ce que nous savions, c’est qu’ils se déplaçaient et se déplaçaient très rapidement, » a-t-il dit.

En janvier 2013, les objets avaient été suivis jusqu’à environ 200,000 milles au-delà de la planète Mars.  À ce moment, presque instantanément, les objets ont disparu des lentilles des télescopes.  « C’était presque comme si un interrupteur avait été fermé; Nous ne pouvions pas les voir sur n’importe quelle forme de radars en notre possession où sur n’importe quel autre support visuel, » a-t-il poursuivi.

De février à avril 2013, Norton et son équipe ont parcouru en vain le ciel à la recherche des objets.  Norton a été renvoyé à la maison et on lui a dit d’être prêt à tout moment pour continuer son travail si nécessaire.  Pendant près de 6 mois, il n’a rien entendu.  Cela a changé en octobre 2013, juste avant la fermeture budgétaire du gouvernement des États-Unis, lorsque le Dr Norton a téléphoné à un collègue pour découvrir que les objets énormes étaient soudainement réapparus aux environs de notre Lune et avaient pris positions derrière où sur la Lune.  Selon le collègue de Norton, tout l’enfer s’était déchaîné dans le gouvernement pour essayer de déterminer ce qu’étaient ces choses, d’où elles étaient et ce qu’elles faisaient.  Il y avait une grande quantité de questions, mais, absolument aucune réponse.

LROC

Au moment où cet article a été écrit, depuis plus de 1,600 jours la NASA a utilisé la Caméra Orbitale de Reconnaissance Lunaire (LROC) afin de prendre des images haute définition de la surface de la Lune.  Malgré son utilisation active depuis plus de 1,600 jours, LROC n’a pris des images de seulement environ vingt pour cent de la surface lunaire.  Dans l’impossibilité de modifier la tâche de LROC pour aller à la chasse à ces objets qui pourraient ou ne pourraient pas être près de la Lune, la NASA a dû trouver une manière de remercier le LROC, mais, ils l’ont fait d’une manière rapide et peu coûteuse.  La solution : LADEE.

LADEE

En 2008, la NASA a proposé l’Exploreur de l’Atmosphère Lunaire et de l’Environnement de Poussière (LADEE) comme une mission robotisée pour orbiter autour de la Lune afin de recueillir des informations détaillées de l’atmosphère lunaire, des conditions proches de la surface et des influences environnementales sur la poussière lunaire.  Les scientifiques ont longtemps recherché une compréhension approfondie de ces caractéristiques pour répondre à des inconnus de longue date, et pour les aider à comprendre les autres corps planétaires ainsi. LADEE devait être une mission d’exploration lunaire de la NASA menée par le Centre de Recherche Ames en collaboration avec le Centre des Vols Spatiaux Goddard.

En 2010, l’administration Obama a annulé le programme LADEE en raison des compressions budgétaires, mais, en 2012, lorsque les objets de cette histoire ont été détectés, le programme LADEE a été soudainement ressuscité.  La NASA savait qu’il faudrait plus d’un an seulement pour construire LADEE et une commande urgente a été placée au Centre de Recherche Ames de la NASA pour construire la sonde LADEE.

La sonde a été lancée le 6 septembre 2013 par une fusée Minotaur V, anciennement conçue comme un missile balistique intercontinental pour des ogives nucléaires.  Pour réduire les coûts en carburant, la mission a été conçue pour que 30 jours soient nécessaires pour se rendre jusqu’à la Lune en terminant son arrivée grâce à l’utilisation de la gravité de la Terre et de la Lune au lieu du carburant.  Après son arrivée, LADEE a subi « une vérification complète » pendant 30 jours avant de commencer une autre période de 100 jours d’opérations scientifiques.  LADEE est arrivée près de la Lune aux environs du 6 octobre et a terminé sa vérification aux environs du 6 novembre.

En décembre 2013, le spectromètre de la lumière visible et de l’ultraviolet de LADEE, qui détermine la composition de l’atmosphère lunaire en analysant la signature lumineuse des matériaux qu’il trouve, a détecté quelque chose de très grand et de très différent de tout ce qui se trouve sur la Lune.  L’objet était situé dans un cratère qui est de la taille du centre-ville de Chicago.  Il était de la forme d’un L, comme un coin, ne dégageait aucun signal radio, mais, semblait avoir sept zones où une lumière d’un certain type était émise où réfléchie.

Remerciant LADEE d’avoir trouvé l’objet, la NASA savait maintenant où chercher et a envoyé le LROC pour prendre des images à haute résolution.  Ces images sont classifiées, mais, les images à basse résolution de LROC sont devenues publiques par les publications routinières de LROC.  Elles ont terminé leur voyage dans GoogleMoon où des utilisateurs intrépides ont retrouvé l’objet.  Voyez maintenant les images basse résolution d’un objet énorme, qui a été suivi par le gouvernement américain pendant des millions de milles avant son atterrissage en douceur sur notre Lune :

Le lancement lunaire de la Chine : pas un hasard

En 2012, les États-Unis ont partagé de façon confidentielle des informations sur les « objets » entrants avec d’autres gouvernements.  Peu de temps après, à la surprise générale, la Chine a annoncé son intention d’atterrir sur la Lune et a lancé son Chang E-3 en décembre.  Ce lancement a réussi et la Chine est devenue le troisième pays à faire un atterrissage en douceur avec succès sur la Lune avec son atterrisseur lunaire Chang E-3.  Après l’atterrissage, le Chang E-3 a déployé un rover appelé YUTU.  Les États-Unis ont été en contact avec la Chine pour voir s’il était possible que leur atterrisseur lunaire « Chang E-3 » où leur rover « YUTU » puisse voyager aussi loin afin d’obtenir plus d’informations sur l’objet.  On ne sait pas si la Chine va aider.

Inquiétudes aux États-Unis ?

L’énorme objet n’a démontré aucun signe d’intentions hostiles, mais, tout ce qui se passe là-haut semble inquiéter énormément le gouvernement américain.  Le 10 janvier, le centre spatial Wallops de la NASA, en Virginie, a fait une annonce soudaine, avec un avis public de seulement trois jours à l’avance, en disant que trois fusées seraient lancées à partir de Wallops entre le 13 et le 15 janvier, entre 1:00 AM et 5:00 AM, pour une mission secrète du Département de la Défense.

Le court préavis était inhabituel; Le Centre spatial Wallops fournit habituellement plus d’un mois de préavis avant un lancement.  En fait, le 15 janvier, trois missiles Terrier-Orion ont été lancés de Wallops à des intervalles de 20 secondes.  Leurs cargaisons n’ont pas été révélées au public et la mission est secrète.

Le Terrier-Orion est une petite fusée qui n’est pas en mesure d’atteindre la Lune.  Elle peut transporter une charge utile faible à environ 120 milles dans l’espace.  Donc, quel que soit ce que le Ministère de la Défense a lancé, ceci doit avoir été assez petit pour rester sur cette fusée, mais, suffisamment puissant pour être utilisé comme moyen de défense, ou pour peut-être analyser tout ce qui se trouverait sur la Lune.  De toute façon, les lèvres gouvernementales sont scellées.

L’interview audio avec le « Dr Eric Norton » peut être entendue ICI.

Les coordonnées pouvant être utilisées sur GoogleMoon Viewer pour voir les images ci-dessus sont : 22°42’38.46″N, 142°34’44.52″E.

La couverture médiatique

Les médias ont commencé à couvrir cette histoire.  Des revues comme le Daily Mail de Londres, le New York Daily News et le Hindustan Times of India possèdent des versions de cette histoire, mais, aucune d’entre elles n’a les images télescopiques initiales, à longue portée, du vaisseau qu’a Turner Radio Network, et aucune d’entre elles ne possède l’entrevue audio avec « le Dr Norton » dont le nom a été changé pour protéger son identité.

 

source:

http://pleinsfeux.org/enorme-vaisseau-detecte-sur-la-lune/#.VI1gjMlYDCA

 

Publié dans Etrange

Partager cet article
Repost0

US Marines et gendarmes français s’entraînent ensemble contre les émeutes…

Publié le par MrStrange49

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Un Ovni a visé la Terre avec un laser rouge et a été filmé depuis l’ISS (Vidéo)

Publié le par MrStrange49

Publié dans Espace

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>