Pour qui votait on pour les prochaines éléctions de 2017?

Publié le par MrStrange49

L'élection présidentielle aura lieu le 23 avril 2017, le second tour le dimanche 7 mai 2017.

Le 1er tour des légilatives aura lieu le 11 juin 2017, et le second tour le dimanche 18 juin 2017.

Il nous restera 2 choix possible

Voter pour :

La jeunesse du front national    

et ou pour :

La jeunesse communiste et l'extrème gauche le PT etc..

Les vieux socialistes comme Hollande et toute sa clic de libéraux etc... et les vieux de la droite libérale comme Jupé : Filion Copé ou Sarkozy, et ou on s'abstient de voter et la on abandonne ou on vote jeune :

FN  ou Ligue communiste

 

Qui votait on. Les jeunes FN!

Communiqués / 11 avril 2016 / Étiquettes : , /

Communiqué de presse de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse

A l’issue de nouvelles discussions autour du projet de Loi Travail, le Premier ministre, Manuel Valls, a annoncé la clôture de ce cycle de négociations. La partie serait donc terminée. Quels bénéfices pour les jeunes ? Un petit coup de pouce financier, et une aide à la formation et à l’orientation. Quid des sujets de fond que sont la nécessaire création d’emplois en France, la fin des plans d’austérité et de précarisation généralisée, la place du travail dans une société en devenir ? Quid encore de la responsabilité directe de Bruxelles dans la mise en œuvre d’un tel projet de loi ?

Ignoré depuis le début des négociations, le Front National de la Jeunesse, premier mouvement jeune de France, dénonce le mépris du gouvernement face aux revendications réelles de la jeunesse. La loi Travail ne doit pas être modifiée ou compensée par quelques mesurettes, mais bel et bien retirée !

Nous nous associons ainsi à la colère des jeunes trahis, une fois encore, par le gouvernement. L’espoir de la jeunesse passera par la fin de ce quinquennat anti-jeune, et l’arrivée aux responsabilités d’une véritable alternative politique patriote, courageuse et ambitieuse
Facebook

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Maintenant voici le comminiqué des jeunes communistes remarqué non nominatif:

Qui votait on. Les jeunes Communistes!

http://www.jeunes-communistes.org/sites/default/files/loi_travail_28_et_1er.pdf

 

Depuis le mois de mars, des centaines de milliers de jeunes et de salariés
se mobilisent contre le projet de loi El Khomri. Aux quatre coins du pays
les jeunes sont à l’initiative de multiples grèves, rassemblements et mani-
festations. Nous rejetons le projet de loi car nous refusons la  précarité à
vie que le gouvernement nous promet. C’est  pour le droit à construire
notre avenir que nous nous battons car nous avons les solutions!

Face à l’ampleur de la mobilisation, le gouvernement tremble. Et il a déjà
commencé à reculer pour tenter de mettre fin à la contestation. Des me-
sures fortes en direction des jeunes ont été annoncées par le premier mi-
nistre. Cela montre bien que la mobilisation paie, que quand nous descen-
dons  massivement  dans  la  rue,  nos  propositions  sont  entendues.  Mais
bien  loin  de  faire  reculer  notre  colère,  ces  premières  victoires  renforcent
notre détermination pour arracher le retrait de la loi travail!

La création d’une aide à la recherche d’un premier emploi.
Alors que les jeunes sont privés de toute aide financière (RSA et allocations chômages)
pendant  la  recherche  de  leur  premier  emploi,  nous  avons  obtenu  que  tous
les boursiers conservent leur bourse 4 mois après leur diplôme du supérieur
mais  aussi  pour  les  CAP  et  les  bacs  pros  pendant  leur  insertion  pro.  Cette
mesure s’appliquera dès la rentrée. La pénalisation contrats courts pour favoriser l’embauche des jeunes en  CDI. Alors qu’aujourd’hui les jeunes enchaînent les contrats précaires
pendant leur insertion professionnelle (70% des embauches se font avec des
CDD de moins d’un mois) cette mesure est une étape importante pour que le CDI redevienne la norme d’emploi. L’augmentation des bourses pour tous les échelons 0 du supérieur,
la revalorisation des bourses du secondaire et la création de bourses pour les lycéens décrocheurs. En septembre, ce sont également tous les étudiant.e.s boursiers échelon 0 qui deviendront «0 bis», soit concrètement + 100€ par mois dans leur portefeuille, une augmentation de 10% des bourses du secondaire et la mise en place de 12500 bourses de 1000€ pour
les lycéen.ne.s décroché.e.s. La création de 10000 nouvelles places en BTS dans les 5 prochaines années. Ces créations de places ont pour objectif de respecter les choix
d’orientation des bacheliers professionnelles et technologiques et de leur as-
surer un droit à la formation professionnelle dans l’enseignement supérieur
Une augmentation de la rémunération des apprentis de moins de 21 ans, ceux qui étaient discriminés en raison de leur âge, d’au moins 400  euros  par  an. Un chantier sur leurs conditions de vie, d’étude et de travail sera également ouvert avec les partenaires sociaux pour lutter contre
le taux très élevé de rupture de contrat (25%) avant la fin de la formation. Une fusion de la Caution Locative Etudiante et de Visale :
pour faciliter
l’accès à une caution locative pour tous les jeunes de moins de 30 ans.
Il s’agit d’une première série de victoires dont beaucoup sont inspirées des
propositions que nous portons depuis longtemps à travers notre campagne
«Relève la tête!» et notre projet de statut social du jeune travailleur en
formation. S’il est positif que la mobilisation paie, cela reste insuffisant.
Comment rendre efficace la taxation des CDD comme outil de lutte contre
la précarité si la Loi Travail signe la mort du CDI? Comment annoncer des
mesures facilitant l’insertion professionnelle des jeunes en les condamnant
à négocier la valeur de leur diplôme en arrivant dans le monde du travail ?
Le retrait de la loi est la condition pour ces annonces produisent réellement
leurs effet! Et il faut aller plus loin
en  créant un statut social qui garantirait à  chaque
jeune en formation les moyens de réussir et de construire sereinement son
avenir:

Par un revenu et une réelle protection sociale.

Les  apprentis,  stagiaires  et  alternants  doivent  avoir  des  droits  et  ré-
munérations à hauteur du poste occupé dans l’entreprise.

Par un service public unifié de l’orientation doté à hauteur des besoins
en moyens matériels et humains.

Pour en finir avec le chômage et la précarité au travail nous revendiquons:

Le CDI comme norme d’emploi

La baisse et le partage du temps de travail

L’augmentation des salaires

Ne lâchons pas la pression! Depuis plus d’un mois maintenant, la mobilisation  contre  la  Loi  Travail  portée  par  la Ministre  Myriam  El  Khomri, s’amplifie dans tout le pays.
Les jeunes ont une place particulière dans cette mobilisation, c’est pourquoi, dans tout le pays nous avons écrit aux parlementaires. Nous n’acceptons pas cette loi et nous exigeons son retrait. Ainsi nous prendrons par à toutes les mobilisations pour y arriver. Le  débat  parlementaire  en  cours  doit  déboucher  sur  un  rejet  massif  de cette loi par l’ensemble de nos députés et sénateurs ! Alors partout, mettons leur la pression pour qu’ils s’expriment, prennent
position et qu’on les pousse à refuser cette loi ! Interpellons les parlementaires !

 

Bon si on s'abstient on à tout faux, on est < game Over > comme dirait notre ami Belge Jean-Claude Van dame .

 

 

 

Publié dans Politique