la Californie s'est affaissée de 9 mètres en 50 ans elle risque de finir comme dans les films catastrosphes par un big one

Publié le par MrStrange49

Une équipe de France 2 s'est rendue en Californie où les sols s'affaissent à cause du pompage des eaux en sous-sol.

La Californie s'enfonce, irrémédiablement. En cause ? Le pompage des eaux en sous-sols à cause de la sécheresse. Afin d'irriguer les cultures, les sols de l'état américain sont forés en profondeur. Sans forage, il n'y aurait plus d'agriculture. Ces forages intensifs provoquent l'affaissement des sols. "L'eau est devenue tellement rare que les exploitants vont la puiser "non pas dans la nappe phréatique, mais dans des nappes souterraines bien plus profondes, enrichies à l'époque de l'âge de glace", explique le journaliste de France 2 Jacques Cardoze.

"L'agriculture, c'est foutu ici"

En quatre ans, selon les images réalisées par un drone au-dessus de cultures d'oranges et de pistaches, les sols se sont affaissés de 35 à 70 centimètres. Ailleurs dans la région, ce sont des craquements et des fissures qui apparaissent dans les maisons.
Bille de Groot est agriculteur, mais a décidé de laisser ses terres en jachère, pour les protéger. "De toute façon, l'agriculture c'est foutu ici, c'est fini". Aux États-Unis, l'enjeu est considérable, la moitié des fruits et légumes est en Californie.

source

Les aquifères

Au Canada, comme ailleurs, la presque totalité des réserves mondiales en eau potable est invisible. Contrairement aux idées reçues, l’eau souterraine ne se présente pas sous la forme de lacs et de rivières. La Terre stocke cette eau dans une formation géologique nommée aquifère.

Infographie : Christian Goupil

À la fonte de la neige et après la pluie, l’eau amorce un voyage. Elle rencontre différentes couches géologiques pour finalement aboutir dans les interstices des roches poreuses. Le voyage de l’eau s’étire sur des dizaines de kilomètres et dure en moyenne 1000 ans.

Pour satisfaire sa soif, l'homme y puise son eau. Le problème, c’est qu’il siphonne démesurément les aquifères.Trente-sept des plus grands aquifères de la planète sont surutilisés. Les aquifères américains sont tous sous pression, tandis qu’au Canada, ils se portent plutôt bien.

Si l’homme pompe l’aquifère plus rapidement qu’il ne se recharge, l’aquifère se vide et le sol au-dessus s’affaisse. C’est d’ailleurs ce qui se passe actuellement en Californie. Sur des dizaines de kilomètres, le sol s’affaisse jusqu’à cinq centimètres par mois.

Infographie : Christian Goupil

Dans cet État américain, le sol s'affaisse depuis des décennies. Les affiches sur ce poteau indiquent qu’en 50 ans, le terrain de la vallée s’est affaissé de 9 mètres. Aujourd’hui, la descente continue à une vitesse folle.

L’effondrement d’un aquifère ne cause pas que des problèmes géologiques ou matériels, il se traduit aussi par une diminution nette des ressources en eau.

« Et dans ce cas-là, c'est terminé. C'est-à-dire que le stock n'existe plus, il n'y a plus moyen de le remplir. Une fois que ces aquifères sont effondrés, il n’y a plus rien à faire, c'est terminé. Il n'y a plus de réserve d'eau. On ne peut plus les recharger. »

Cédric David, spécialiste de la modélisation hydrologique au Jet Propulsion Laboratory de la NASA

source

Big One : pourquoi le séisme prévu en Californie sera vraiment digne d'un film catastrophe
 

Sans prévenir, la faille de San Andreas finit par lâcher et déclenche le très redouté Big One, c’est-à-dire un tremblement de terre de niveau 9 sur l'échelle de Richter qui en compte 10. Le véritable problème des Californiens, c'est que ce Big One finira par arriver, un jour ou l'autre. Et peut-être plus vite qu'on ne le pense.
Pour comprendre, il faut d'abord remettre la faille de San Andreas à sa place. Située le long de la côte californienne, elle sépare la plaque du Pacifique de la plaque américaine, à l'intérieur des terres. Longue de 1300 kilomètres de long,  elle est divisée en plusieurs secteurs. Le plus célèbre est la section nord. C'est elle qui a provoqué le séisme de 1906, d'une magnitude  de 8,2 et qui a détruit San Francisco le 18 avril de cette année. Un tel séisme se déroulant environ tous les cent ans, il y a 62% de chances pour qu'un nouveau se produise avant 2032… D'ailleurs, une série de petits séismes ont été ressenti en mars 2014 et pourrait être le signe de l'arrivée d'un monstre tellurique.
 
Deux récentes études livrent un bilan inquiétant de l'activité sismique au large des îles Aléoutiennes. Selon les scientifiques, la Californie et Hawaii sont directement en danger.
 
la Californie s'est affaissée de 9 mètres en 50 ans elle risque de finir comme dans les films catastrosphes par un big one

Mais ce qu’ont découvert les scientifiques paraît encore plus inquiétant. Pour le géophysicien John Miller de l’US Geological Survey, la situation actuelle est trop calme et manque de petits tremblements de terre qui soulage l’activité des plaques terrestres. Or «ce calme suggère la création d’une énorme tension».

Surtout, selon le scientifique, au vu de la situation actuelle, si un tremblement de terre a lieu, un tsunami pourrait directement prendre la direction du littoral californien. «Ce dernier grand tremblement de terre a eu lieu il y a 227 ans, et ils ont en général lieu tous les 180 à 270 ans», affirme le géophysicien. «Il y donc la possibilité d’un tremblement de terre majeur dans la zone des îles Aléoutiennes à tout moment. Et le public doit être conscient que les tsunamis de cette ampleur peuvent se produire».  

L’autre équipe de scientifiques, qui étudiait une autre zone des fonds marins des îles Aléoutiennes est arrivée pratiquement à la même conclusion. Sauf que pour eux, un autre tsunami, tout aussi puissant, peut menacer les îles Hawaii. Pour ce second scientifique, Rob Witter, ces études doivent inciter les villes américaines à «pratiquer un plan d’évacuation sérieux. Car un tsunami pourrait se produire. Il pourrait arriver demain.» 

source

Publié dans Catastrophe