La pastille verte de retour le 1er janvier 2016 !

Publié le par MrStrange49

A vos porte-monnaie.

La ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, a présenté un nouveau système anti-pollution dérivé de la pastille verte. Il entrera en vigueur le 1er janvier 2016 !

 

Ségolène Royal l’avait révélé en février dernier : la "pastille verte" fera bientôt son retour. A l’époque ce come-back était même annoncé pour "avant l’été". Finalement, ce "certificat qualité de l’air", qui permettra d’identifier les véhicules en fonction de leur niveau d’émission polluantes (oxydes d’azote, particules fines), devrait être mis en place le 1er janvier 2016. A six mois de son entrée en vigueur, la ministre de l’Ecologie vient d’en présenter les grandes lignes dans les colonnes du Parisien.

De couleur différente et numéroté de 1 à 6

Auto Plus en faisait déjà écho le 26 décembre 2014, dans son numéro 1373 : ce nouveau système de pastilles s’articulera autour de plusieurs catégories, six en l’occurrence. "Les véhicules seront numérotés de un à six, du moins au plus polluant", annonce ainsi Ségolène Royal. "Chaque certificat, apposé derrière le pare-brise, sera d'une couleur différente", ajoute-t-elle.

Voici la répartition des véhicules selon les différents niveaux :
> Vert (niveau 1) pour les voitures essence à partir du 1er janvier 2011,
> Jaune (niveau 2) pour les voitures essence entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010 ainsi que pour les diesels à partir du 1er janvier 2011,
> Orange (niveau 3) pour les essence entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2005 ainsi que pour les diesels entre 2006 et 201...
> Rouge ( niveau 4) pour les diesels de 2001 à 2005
> Marron (niveau 5) concerne les diesels entre 1997 et 2000
> Gris (niveau 6) destiné aux moteurs essence et diesels d’avant 1997.

Des avantages pour les véhicules propres

Ainsi, ce dispositif permettra aux propriétaires des véhicules les plus vertueux de pouvoir circuler lors des pics de pollution ou dans les zones de circulation restreinte, de bénéficier de modalités de stationnement favorables (jusqu’à la gratuité ?) ou encore d’obtenir des conditions de circulation privilégiées (possibilité de circuler dans les couloirs de bus par exemple).

Rien n’est obligatoire !

"Ce certificat, que l'on pourra commander gratuitement sur Internet pendant six mois (il coûtera 5€ après le 1er janvier, NDLR), est facultatif. L'objectif n'est pas de faire de l'écologie punitive en pointant du doigt les propriétaires de véhicules polluants mais de les inciter à opter pour des véhicules moins polluants", a précisé Ségolène Royal.

Pour cela, la ministre a rappelé qu’un
super-bonus de 10.000€ (prime à la conversion) est proposé aux automobilistes qui se débarrassent de leur vieux diesel (d’avant 2001) pour acheter un véhicule 100% électrique (6.500€ de prime maximum accordée pour l’achat d’une voiture hybride rechargeable). Découvrez tous les détails de cette prime en cliquant ici.

Pour mémoire, la pastille verte avait déjà été instaurée en 1998 par le gouvernement Jospin avant d'être enterrée dès 2003.

Source : Le Parisien
Photo : Le Parisien, le Monde

Publié dans Economie