Bon Noël et bonnes fêtes de fin d'Année aux sans dents et aux priviligiés Elus Français et Européens

Publié le par MrStrange49

Joyeux Noël les eurocrates ! Bonus de fin d'année et augmentation de salaire pour tous !

 

Les 55.000 eurocrates vont passer un bon Noël: ils vont en effet empocher une prime pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros, assortie d’une augmentation de salaire de 2,4% applicable dès le premier janvier de l’année prochaine, qui coûtera près de 100 millions aux contribuables européens,rapporte The Times

Le bonus se rapporte en fait à un rattrapage de cette augmentation, qui aurait dû être appliquée sur les 6 derniers mois de cette année. Cette hausse des salaires intervient à la suite d’un gel de 2 ½ ans, et elle inaugure le retour des augmentations annuelles à partir de 2017.

La revalorisation de salaire portera la rémunération annuelle de Jean-Claude Juncker, le président de la Commission Européenne, à 314.000 euros. A celle-ci s’ajoute une indemnité de résidence de l’ordre (qui vise à compenser le fait qu’il doive résider à Bruxelles) de 48.000 euros.

Les statistiques montrent qu’entre 2000 et 2010, les effectifs des institutions de l’UE se sont développés de plus de 62%, alors qu’au cours de cette période, l’UE ne s’est elle-même accrue que de 53%, si l’on rapporte son passage de 15 à 28 Etats membres en pourcentage. Le personnel du Parlement européen a continué de s’étoffer en dépit du fait que le nombre de députés européens s’est réduit de 766 à 751 l’année dernière, et que les institutions de l’UE se sont engagées à réduire leurs effectifs de 5% sur les deux prochaines années. Dans le même temps, le nombre de fonctionnaires des institutions nationales a eu tendance à baisser dans les différents pays membres de l’UE.

Dans une interview avec le Times, Kristalina Georgieva, vice-présidente de la Commission chargée du Budget et des Ressources humaines, a expliqué que cette augmentation était justifiée au regard du blocage du mécanisme d’augmentation automatique des salaires des eurocrates sur les 5 dernières années, pour tenir compte des politiques d’austérité dans la zone euro, et de l’indignation suscitée par le niveau de dépenses de Bruxelles. “Ce n’est pas un très gros chiffre”, a-t-elle jugé, expliquant que l’augmentation était issue d’un calcul automatique. “Nous ne l’avons pas demandé. C’est ce qui a été calculé. Je pense que c’est justifié”, a-t-elle ajouté, précisant “Sur cette période, nous avons augmenté la semaine de travail pour la passer à 40 heures, contre 37,5 auparavant. Cela signifie que les gens travaillent plus pour le même salaire”.

source

Pour les sans dents qui se chauffent au gaz naturel

Le 1er janvier 2016, la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel va augmenter de 65,8% (+350% en trois ans)

Nombreux sont les Français qui ignorent l’existence même de la Taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN). Belle aubaine pour le gouvernement Hollande qui, discrètement, depuis son arrivée aux affaires, s’appuie sur cette taxe pour redonner des couleurs aux recettes de l’État. En janvier, la TICGN passera à 4,01€/MWh, soit une augmentation de 65,8%.

L’augmentation était prévue de longue date, elle a été confirmée par une circulaire des douanes diffusée en juin dernier. L’historique de la TICGN est pour le mois éloquent. Créée en 1986, elle pesait encore pour 1,19€/MWh dans les factures des industriels en 2013, avant de passer à 1,27€/MWh en 2014, puis à 2,64€/MWh en 2015. Avec le dernier saut pour atteindre les 4,01€/MWh en janvier, on a donc affaire à une augmentation de plus de 350% en trois ans.

Il ne faut cependant pas oublier un point essentiel : auparavant réservée aux professionnelles uniquement, la TICGN a fait son apparition sur les factures des particuliers (qui représentent un bon tiers de la consommation nationale) en 2014. Les possibilités d’exonération sont étroites, elles concernent des usages spécifiques et minoritaires du gaz (production d’électricité, usage comme matière première en chimie…). Ainsi, on peut sans grand risque pronostiqué que la hausse de 2016 va drainer au moins 500 millions d’euros supplémentaires dans les caisses de l’État en 2016. Le montant total apporté par les augmentations successives depuis 2013 et la généralisation devrait pour sa part peser plusieurs milliards d’euros.

source

Pour les sans dents qui se chauffent à l'électricité

La CRE estime à 7 Md€ le montant des charges prévisionnelles de service public de l’électricité au titre de l’année 2016. Leur niveau est supérieur de 11 % au montant des charges prévisionnelles au titre de l’année 2015 et de 17 % au montant des charges constatées au titre de l’année 2014.
Ces charges sont supportées par EDF, les entreprises locales de distributions, les fournisseurs alternatifs et Electricité de Mayotte. Elles sont composées des surcoûts liés aux dispositifs de soutien aux énergies renouvelables, des surcoûts de production et d’achat d’électricité dans les zones non interconnectées (ZNI), de la rémunération versée par EDF aux installations de cogénération dans le cadre des contrats transitoires de rémunération de la capacité et des coûts liés aux dispositifs sociaux (tarif de première nécessité notamment).
L’augmentation des charges entre 2014 et 2016 s’explique par le développement des filières photovoltaïque et éolienne − qui représentent respectivement 39 % et 17 % des charges prévisionnelles au titre de 2016 −, la baisse des prix de marché de l’électricité et la rémunération de nouveaux moyens de production dans les ZNI.

Bon Noël et bonnes fêtes de fin d'Année aux sans dents et aux priviligiés Elus Français et Européens

source

Les carburants en hausse le 1er janvier

Tous les conducteurs de diesel ou de super vont subir au 1er janvier une augmentation. Il en coûtera 3,5 centimes de plus par litre de gazole et 2 centimes de plus par litre de super sans-plomb 95. Une surprise, alors que la ministre de l'Écologie Ségolène Royal promettait début octobre un alignement progressif de ces carburants : "Baisse des taxes sur l'essence et augmentation sur le diesel pour égaliser et une partie du produit sera rendue aux automobilistes sous forme de bonus pour leur permettre de changer de véhicules".

La taxe carbone en cause

Aujourd'hui, Bercy dit ne pas avoir changé d'objectif. Cette inflation serait la conséquence de la hausse de la taxe carbone. À quelques jours de la COP 21, le gouvernement rappelle ses deux priorités : lutter contre le réchauffement climatique et améliorer la qualité de l'air.

source

Et enfin ce qui va changer au 1er janvier 2016

A partir du 1er janvier 2016, les Français vont connaître toute une série de changements impactant leur vie quotidienne. Prime d’activité pour les petits revenus, nouvelles régions, augmentation du SMIC et de la taxe diesel : voici ce qu'il faut retenir.

Une nouvelle carte de France

La métropole passe de 22 régions à 13. Certaines sont restées en l'état, dont la Bretagne, l'lle-de-France, Provence-Alpes Côte d'Azur, les autres ont été fusionnées. Les conseils régionaux ont déjà été élus les 6 et 13 décembre: sept sont dirigées par la droite, cinq par la gauche, et la Corse par les nationalistes. Reste à baptiser ces nouvelles collectivités agrandies. Naissance aussi de la Métropole du Grand Paris qui regroupe la capitale et 130 communes limitrophes. Le conseil métropolitain de cette nouvelle intercommunalité, composé de 209 élus, élira son président le 22 janvier.

Une complémentaire santé pour tous les salariés

Toutes les entreprises vont devoir proposer à tous leurs salariés une complémentaire santé (assurance, mutuelle ou institution de prévoyance) qu'elles financeront à hauteur de 50%.

Le SMIC augmente… un peu

Le salaire minimum augmente très légèrement. Un salarié au Smic touchera 6 euros nets de plus par mois. Le salaire minimum s'élèvera à 9,67 de l'heure soit 1.466,62 euros bruts mensuels, 1.143 nets. Un peu plus de 11% des salariés sont concernés par cette revalorisation.

La prime d’activité débarque

Cette nouvelle aide aux travailleurs à revenus modestes remplace deux dispositifs jugés trop complexes et peu efficaces, le RSA activité (complément à un petit salaire) et la Prime pour l'emploi (crédit d'impôt). Environ 5,6 millions d'actifs pourraient potentiellement en bénéficier. Pour le savoir et calculer le montant de la prime, un simulateur a été mis en place. Premier versement le 5 février.

La taxe tampon abaissée

La mobilisation a payé. La TVA sur les protections hygiéniques féminines va passer de 20% à 5,5%. Coût pour l'Etat, 55 millions d'euros annuels. Reste à voir si cette baisse sera répercutée sur les prix. Les associations féministes entendent rester vigilantes.

Les taxes sur le diesel et le sans plomb 95 augmentent

Les taxes sur le gazole augmentent au total de 3,5 centimes d'euro (taxe carbone et réduction de l'avantage fiscal), et de 2 centimes pour l'essence sans plomb 95. Une hausse qui pourrait être compensée par la chute des prix du pétrole.
Tous les véhicules diesel immatriculés avant le 1er janvier 2006 sont éligibles à la prime de conversion pour l'acquisition d'une voiture essence neuve ou d'occasion.

Gilet fluo pour les motards

Comme les automobilistes, les conducteurs de deux ou trois roues motorisés devront disposer d'un gilet jaune "de haute visibilité" à portée de main et le porter en cas d'arrêt d'urgence. Les contrevenants encourent une amende de 11 euros en cas d'absence de gilet à bord, de 135 euros s'ils ne le portent pas à la suite d'un arrêt d'urgence.

Transport à vélo

L'employeur pourra prendre en charge de manière volontaire le coût des trajets domicile-travail en vélo des salariés via une indemnité fixée à 25 centimes d'euro le kilomètre.

Les sacs plastique interdits

Les sacs plastique de caisse à usage unique seront désormais interdits. Pour les sacs destinés aux fruits et légumes, la date butoir est fixée au 1er janvier 2017.

LCI sur la TNT

LCI deviendra la 26e chaîne de la TNT gratuite au début de l'année. La chaîne du groupe TF1 a promis de se démarquer de ses concurrents BFMTV, iTÉLÉ et de la future chaîne d'information du service public en proposant davantage de magazines et des sujets plus légers.

Les sites collaboratifs mieux encadrés

A compter de juillet, les plateformes collaboratives, de type Airbnb (location d'appartement) ou Drivy (location de voiture), devront envoyer à leurs usagers un récapitulatif annuel des recettes générées. L'objectif, clarifier la frontière entre les "activités assimilables à celles d'un travailleur indépendant" et celles relevant "de l'économie du partage".

source

Publié dans Politique