Phénomènes naturels rares et mystérieux

Publié le par MrStrange49

Nous allons voir à travers ce court documentaire des catastrophes naturelles plus que surprenantes. Nous nous rendrons compte que la nature peur produire des phénomènes insensés, au-delà de la compréhension parfois.

Quand l'écume sème le trouble :

Footdee, Écosse, 25 septembre 2012. Le paysage prend une allure digne d'un film d'épouvante. Le sol est en effet recouvert d'une épaisse mousse blanche qui recouvre absolument tout. D'où vient-elle ? Michael Cowlam doit prendre son poste, il sort donc et reste stupéfait devant ce paysage désolé. L'écume est surprenante et il met du temps à réaliser ce qu'il voit, d'autant plus qu'elle lui arrive presque à la taille. Le journaliste qui couvre le phénomène (Euan Wemyss) est tout aussi impressionné, car il n'a jamais vu cela. Il se charge donc de faire passer le mot et très vite, le monde entier prend conscience de ce phénomène.

Les habitants de leur côté ne sont pas mécontents, ils trouvent cela plutôt amusant. Il est évident pour eux que cette écume vient de la mer, mais comment se fait-il que cette dernière soit sortie de son lit ? Il semble qu'une certaine algue microscopique en soit à l'origine. En effet, quand celle-ci se décompose, elle favorise l'apparition de bulles d'air. Ces derrières bulles peuvent se retrouver ballottées par les vagues et c'est exactement ce phénomène qui les transforme en écume. C'est sans doute ce qu'il s'est passé sur la baie de Footdee ce jour-là.

Foudre volcanique :

Puyehue, Chili, juin 2011. L'orage qui est en train de frapper a décidé de le faire juste au-dessus d'un volcan de la région. Le ciel est obscurci, car ce dernier soulève énormément de cendres. C'est ce que l'on appelle de la foudre volcanique. George Kourounis est chasseur d'orage, il est donc témoin de ce phénomène climatique rare et extrême.

Il faut savoir que c'est l'éruption elle-même qui déclenche la foudre volcanique et mêmes les plus grands spécialistes ne comprennent pas comment ce phénomène se produit, encore moins pourquoi. Mais ils sont tout de même conscients qu'un volcan peut en produire de diverses manières. Quoi qu'il en soit, des milliards de particules de cendres se frottent les unes aux autres, créant ainsi une charge qui finit par ''exploser''.

Tornade de feu :

San Bernardino, Californie, octobre 2003. 13 000 pompiers sont à pied d'oeuvre. Un feu a en effet éclaté dans une forêt sèche de la région et ils font tout ce qui est en leur pouvoir pour l'éteindre sans trop de dégâts. Mike explique qu'il est habituel de voir des petites tornades de feu, mais en général, ce dernier s'épuise assez rapidement après avoir gaspillé toute son énergie. Mais d'autres continuent à grossir encore et encore, jusqu'à devenir d'énormes tornades bouillonnantes.

Un tourbillon de feu prend de la vitesse en se contractant vers son centre, la colonne prend ainsi de plus en plus de vitesse. Plus elle va vite, plus les vents autour d'elle sont violents et plus elle grossit et prends en température. Le tout est bien entendu très dangereux.

Le feu de Saint-Elme :

Paris, France, octobre 2008. Deux pilotes ont le souffle coupé, ils sont en plein vol et se rendent compte que l'appareil dans lequel ils volent produit des éclairs. Ce n'est pas la première fois que cela arrive, car de nombreux pilotes ont déjà témoigné sur le sujet, soit sur les feux de Saint-Elme. Ces derniers se produisent à l'intérieur de puissants champs magnétiques générés par des orages. C'est un phénomène très mystérieux et qui se produit peu, mais il n'en est pas moins extraordinaire.

Doubles arcs-en-ciel :

Parc national de Yosemite, Californie, janvier 2010. Un campeur est subjugué par ce qu'il voit, il a en effet devant lui deux arcs-en ciel parfaits de la tête aux pieds. C'est un spectacle très rare et pourtant d'une grande beauté. Un arc-en-ciel se forme quand la lumière est réfléchie depuis l'intérieur d'une goutte d'eau. Si cette dernière lumière est réfléchie deux fois, un double arc-en-ciel se forme alors. Il est souvent drôle de constate que sur l'arc-en-ciel secondaire, la palette de couleur est totalement inversée, un peu à la façon d'un reflet.

Gloire du matin :

Burketown, Australie, septembre 2005. Un nuage d'une exceptionnelle beauté trône sur plus de 950 kilomètres. Ce dernier se nomme gloire du matin et il est possible de le voir vers le mois de septembre chaque année et uniquement le matin. C'est le plus long nuage en rouleau du monde, d'où sa rareté. Il est de plus très bas et se déplace rapidement.

 

source

Phénomènes naturels rares et mystérieux

Publié dans Etrange