Une mystérieuse créature filmée par un pêcheur taïwanais

Publié le par MrStrange49

Un pêcheur a fait une curieuse découverte alors qu'il s'adonnait à sa passion. Une étrange créature s'est approchée de lui en rampant sur le sol. Si l'identité du spécimen restait mystérieuse jusqu'ici, un spécialiste pense l'avoir identifié.

Wei Cheng Jian est un pêcheur vivant à Taïwan, dans le port de Penghu. Alors qu'il tenait sa canne et attendait que cela morde, un ver étrange s'est approché de lui. Il a immédiatement filmé cette mystérieuse créature.

Sur les images, on peut voir un gros ver de couleur verte remuer à la surface du sol. Mais quelques instants plus tard, un autre ver, plus petit et de couleur rose se met à sortir du premier. Une fois postée sur le net, la vidéo n'a pas mis longtemps avant de devenir virale et de susciter de nombreuses questions quant à l'identité de la créature.

Un ver à la trompe dévaginable

Les images rappellent fortement celles d'une autre vidéo récemment dévoilée. On y voit un ver appartenant à la famille des Némertiens. Ces invertébrés marins présentent un aspect physique très variable ainsi qu'une taille pouvant aller de quelques millimètres à plusieurs mètres. Toutefois, ils ont un point commun : ils possèdent tous une trompe dévaginable.

Il s'agit d'une pièce buccale tubulaire, appelée proboscis, qui est capable de sortir quand une proie se présente. Et effectivement, la ressemblance n'est pas fortuite, c'est bien un ver Némertien que l'on peut voir dans la nouvelle vidéo, a confirmé pour le National Geographic, Jon Norenburg du département de zoologie des invertébrés au Natural History Museum du Smithsonian à Washington.

Plus précisément, il s'agirait de Lineus fuscoviridis, une espèce inoffensive présente du Japon aux Philippines et commune dans les eaux tropicales côtières. Le ver "a probablement émergé de quelque chose sorti de l'eau", comme une roche poreuse, un amas d'algues ou même un vieux pneu, a indiqué Norenburg.

Stratégie de défense

Les Némertiens ou "vers rubans" peuvent atteindre jusqu'à deux mètres de long mais sont capables grâce à leur proboscis, d'engloutir des proies, comme des limaces de mer, trois à quatre fois plus grandes qu'eux. "Ces vers sont encore meilleurs que les pythons de ce côté-là", a relevé Norenburg.

Néanmoins dans la vidéo, il s'agirait plutôt d'une stratégie de défense selon le spécialiste. Une tentative de dernier recours que le ver aurait lancé en sentant qu'il se trouvait sur la terre ferme et non plus dans l'eau. Ces créatures se déplacent à l'aide du mucus qui les recouvre mais ce dernier sèche très vite hors de l'eau. Sur terre, les vers ne survivent donc pas très longtemps.

Publié par Pierre Auchapt, le 05 juin 2015

source

Publié dans Science

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :