Une nouvelle offensive en Amérique latine coûtera à la Chine 35 milliards de dollars

Publié le par MrStrange49

 

Par La Voix de la Russie | La Chine a proposé aux pays d’Amérique latine 35 milliards de dollars pour des projets de développement, en premier lieu dans l’infrastructure. Le président de la RPC Xi Jinping a pris personnellement la tête de cette nouvelle offensive dans le continent.

L’idée de Xi Jinping est d’instituer pour la Communauté des Etats latino-américains et des Caraïbes (CELAC) deux fonds d’investissements, dotés de 25 milliards de dollars. Encore 10 milliards de dollars la Banque de Chine peut octroyer aux membres de CELAC sous forme de crédits à faible taux d’intérêt.

La Chine a réalisé une percée en Amérique latine en espace de dix ans, en parvenant durant cette période à porter le chiffre d’affaires de 10 à 260 milliards de dollars. Ces années-ci la Chine a renforcé son influence dans la région grâce à l’octroi des crédits bon marché et aux investissements. La coopération dans la sphère d’investissements est une priorité pour la Chine, et l’initiative de XI Jinping en atteste, considère l’expert à l’Ecole supérieure de l’économie, Alexeï Maslov :

« L’Amérique latine présente un grand intérêt pour la Chine. D’abord, ce sont de gros projets d’infrastructure. Ensuite, elle a besoin d’investissements. De nos jours la Chine est active au Brésil, au Venezuela, place des capitaux au Pérou, en Bolivie, en Colombie. La Chine y forme pratiquement un nouveau marché sous son contrôle, en fournissant des spécialistes et des projets, tout en employant la main d’œuvre locale. »

L’initiative de Xi Jinping est la deuxième démarche importante de la Chine cette année pour renforcer sa présence dans la région. La première, formulée en janvier, a été d’instituer le Forum Chine-CELAC. La Chine dispose de pareils terrains de coopération avec les pays de l’ASEAN, du Pacifique sud, de l’UE, de l’Afrique, des Etats arabes. La Chine compte d’utiliser la CELAC pour évincer au maximum de la région les Etats-Unis, partenaire traditionnel de l’Amérique latine. C’est ce qui a attiré l’attention de Piotr Iakovlev, expert à l’Institut de l’Amérique latine :

« Grâce à la CELAC la Chine obtient la possibilité de proposer quelques initiatives régionales dans les sphères économique, commerciale et financière. Leur mise en œuvre lui permettra d’obtenir certains avantages concurrentiels face à d’autres acteurs dans l’espace économique. La Chine lance un défi aux Etats-Unis, qui sont historiquement forts en Amérique latine, mais sont actuellement obligés de céder une position après l’autre sous la très forte poussée de la Chine. »

L’offensive politique sur le continent sera poursuivie en automne. A titre de pays d’accueil du sommet informel de l’APEC en septembre à Shanghai, la Chine a l’intention d’inviter nombre de pays d’Amérique latine. Cela afin d’appuyer les efforts du continent en vue de former un nouveau centre de force dans un monde multipolaire.
Lire la suite:

http://french.ruvr.ru/2014_07_18/Une-nouvelle-offensive-en-Amerique-latine-coutera-a-la-Chine-35-milliards-de-dollars-4827/

Publié dans Politique